Parce que même s’il n’y avait pas eu de vidéos…… La décision aurait été la même !

Philippe Marx le communiste orthodoxe mis au ban
Le troisième tour de l’élection, ce sera les législatives. Avec un psychodrame inédit pour les Villeruptiens, qui risquent de devoir arbitrer entre Philippe Marx, communiste historique et orthodoxe, et le maire de Mont-Saint-Martin, Serge De Carli.
Le premier, secrétaire de la section locale du PCF et ancien adjoint au maire de Villerupt, avait été investi par les militants pour représenter le Front de Gauche dans la circonscription de Longwy-Briey. Mais les directions du PCF et du Front de Gauche lui ont finalement préféré De Carli, « qui aura plus de poids », estime Alain Casoni…
Un drame familial épicé par l’imprudence de Philippe Marx, qui avait laissé traîner sur son blog des vidéos produites par un révisionniste notoire, Alain Soral. Ses protestations de « bonne foi », admises par une courte majorité du comité départemental du PCF, n’y ont rien fait : les appareils lui ont retiré leur investiture.
Pas rancunier, Philippe Marx fait campagne pour Mélenchon à la présidentielle.
Mais, « blessé », il jure qu’il maintiendra sa candidature aux législatives. Au nom de « la démocratie dans le Parti ». Et pour faire échec à une décision « stalinienne ». Tel que !

Républicain Lorrain du 17 Avril 2012 B. M.

Le billet du Jour : On se couche ? Ou on continue ? There is the question ! Là est la question !

Qui a dit « Primaire » ?
Moi je dirais niveau « Maternelle » !
Au moins, ça a le mérite d’être clair.
Et encore, en section enfantine.
Voilà qu’après un Conseiller Général, c’est le tour d’une Conseillère Régionale de déposer un recours. Non plus au niveau départemental, mais au niveau National. (Vendredi 30/09/2011 avant cette fameuse réunion, «je suis ton amie, qu’elle m’a dit à l’oreille, ton amie ! »(MDR)). C’est fou ces personnes qui se disent mes amis(es) depuis quelques temps ! J’en ai de la chance !

Il faut dire, qu’au niveau départemental, les responsables départementaux n’ont pas jugé bon d’annuler le vote du 18 Juin dernier.
Déjà quatre mois que ce dossier est en cours de parachèvement. Pendant ce temps-là, non seulement la campagne n’a pas réellement commencé, mais nous ne faisons plus de politique.
Pour celles et ceux qui ont Canal Plus, vous savez vers les 19 heures 45 l’émission « Les Guignols », et bien voilà à quoi ressemble ce qui se passe aujourd’hui sur notre circonscription ! Une émission « réalité show » ! Et même que l’on arrive faire rire. Trop fort !
Néanmoins, vous comprendrez que je me pose certaines questions :
–    Pourquoi un tel acharnement à ne pas vouloir pour une fois respecter le choix des militants ?
–    Est-ce que cette place de Député, si jamais elle est gagné, rapporte autant que notre cher loto National ?
–    Est-ce que cette place de Député, si jamais elle est gagné, ouvre-t-elle des portes si magiques, que, même pas on pourrait s’imaginer ?
–    Suis-je vraiment un mafieux ? L’homme à abattre ? Le crétin de militant qui ne comprend rien ? Ou peut-être, on a peur que ce mafieux de crétin de militant puisse malgré ce qu’une minorité pense, faire un bon score, ce qui démontrerait que d’être « connu ou reconnu » ne sont plus aujourd’hui des critères de jugements valables.
–    La dernière, serions-nous si nul en publicité, que pour faire parler de nous, nous serions obligé de faire du « journal réalité » ?
Quoique la réponse soit, ou sera, vous comprendrez qu’après 40 ans de bons et loyaux services, je me pose ces questions !
Toutefois, maintenant, que fait on ?
On continue ? On se retire ? Après tout ce qui a été dit, ou fait, on disparaît ?
There is the question ! Là est la question !
Hier, une personne que je nommerais pas m’a écrit ceci « si tu savais combien les décisions les plus difficiles prises par quelqu’un sont les plus respectées !!!! » en sachant que cette personne est du côté de celles et ceux qui souhaiteraient me voir mort, plutôt que candidat.
Parce que de décider de laisser la place, me grandirait ? Parce que de laisser la place, je ne serais plus ce crétin de service ? Parce que de laisser la place, serait si intelligent que je rentrerais dans l’histoire d’un mec comme disait notre ami Coluche ?
Quoi qu’il en soit, que je me maintienne, ou que je me retire, le mal est fait, le choix des militants n’est pas pris en compte, cela laissera des traces indélébiles sur notre secteur, le résultat de la division sera lourd de conséquences pour l’avenir politique du Pays-Haut.
Et vous croyez, qu’en me retirant, après tout ce qui a été dit et fait, un candidat aura encore sa chance de connaître le paradis ?
J’en doute, dans tous les cas, j’assume ma démarche, car si elle gêne tellement, c’est que quelque part, dans cette démarche, il y a du vrai, du juste, et cette volonté de voir s’installer un peu, un tout petit peu de démocratie au sein d’un parti, où, à 99 %, les décisions ont été prises par les directions, n'est pas louable ?
Oui camarade, qu’il est beau ce nom de camarade, tellement beau que certains s’efforcent de vouloir le voir disparaître aussi.
Tout ce qui est beau dans cette société est voué à disparaître.
Fraternité, c’est fini ! On le constate, il y a celles et ceux qui peuvent, et celles et ceux qui ne peuvent pas, qui ne doivent pas ! Chez Sarko c’est, il y a celles et ceux qui ont tout et celles et ceux qui n’ont rien, et qui n’auront rien !
Solidarité, non finie ! Chacun son truc, moi je siège dans les hautes sphères, et toi tu distribues, tu colles, pour que je puisse encore longtemps siéger.
Liberté, alors là, le doigt dans l’œil, il faut respecter le processus et la procédure mais que si le résultat de ceux-ci convient à la direction. En fait tu es libre de faire ou de dire, mais seulement si tu en as l’accord.
Alors mes amis(es), mes camarades, que fait-on ?
On se couche ? Ou on continue ?