Le 14 juillet doit redevenir une fête populaire

Il y a bien longtemps que le défilé du 14 juillet a perdu sa raison d'être : celui de la rencontre d'un peuple et de son armée dans la célébration des valeurs de la République : Liberté, Égalité, Fraternité.
Le PCF regrette que la fête du 14 juillet ait perdu ses valeurs populaires et citoyennes.
Sa conception est pour le moins à revoir.Pour autant, la polémique qui se développe sur la nécessité ou non de maintenir une manifestation militaire lors de la fête nationale a pour conséquence de faire passer au second plan les six nouveaux décès de soldats, morts pour une guerre qu'on n'aurait jamais du faire, celle d'Afghanistan.
C'est tragique. Surtout en pensant aux prochains drames et souffrances que peut connaître notre armée et les familles des soldats engagés dans des opérations pour des motifs souvent troubles.La priorité est de s'en prendre à toutes ces guerres inutiles dont le plus souvent on tait le nom. La France doit s'engager au plus vite dans un processus de désarmement. Le combat pour un monde plus pacifique, désarmé, a tout à y gagner.

14 juillet : Le PCF se mobilise contre le racisme et pour la République

Suite au discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy en juillet dernier, des centaines de milliers de personnes s'étaient mobilisées le 4 septembre 2010 pour montrer leur refus de la « politique du pilori » imposée par le gouvernement.
En stigmatisant les français de manière aussi décomplexée, en les opposant les uns aux autres, le gouvernement continue de jouer sur la peur et banalise un peu plus les propos xénophobes, racistes et discriminatoires colportés jusque là par l'extrême droite.
Pour en finir avec cette politique odieuse favorisant la haine de l'autre, le PCF se mobilise pour redonner à la République le sens de toutes ses valeurs. Le 14 juillet prochain, les élu-e-s et militant-e-s communistes manifesteront, place de la Bastille puis sur le Champs de Mars, pour dire stop à cette politique !
11h00 :
Signataires de l'appel « Liberté, égalité, fraternité : Retrouver la République », Marie-George Buffet, Députée et ancienne Ministre et Isabelle Lorand, Responsable de la commission « Libertés et droits de la personne » au PCF seront présentes au rassemblement, place de la Bastille et y conduiront une délégation du PCF.
En présence notamment de Jean-Pierre Dubois, Président de la LDH ainsi que de nombreuses personnalités du monde associatif, syndical et politique.
Place de la Bastille – Paris
A partir de 14h00 :
A l'initiative de SOS racisme, Patrice Bessac, porte-parole du PCF participera au débat organisé au village associatif.
Champs de Mars – Paris
17h30 :
Grand concert gratuit sur le Champs de Mars, en présence d'élu-e-s, responsables et militant-e-s communistes. Patrice Bessac, Porte-parole du PCF et Isabelle Lorand, Responsable de la commission « Libertés et droits de la personne » au PCF conduiront une délégation du PCF.
Champs de Mars – Paris

Je ne peux pas rester dans le silence, nous ne devons pas renoncer au 14 Juillet !

14 Juillet commémoration de la Révolution Française, une révolution faites par le peuple pour le peuple.
Avons-nous ce droit d’oublier ou de faire semblant, que ce jour, ne soit plus un jour, où nous profitons pour manifester notre mécontentement de ce qui se passe dans cette France blessée, dans ce monde égoïste où certain ont tout, et où la majorité du peuple commence à ne plus rien avoir.
Défilé militaire à Paris, fête populaire dans chaque ville et village de France, plus rien qui ressemble à la révolution du 14 juillet 1789.
« Elles ont passé trop vite, ces heures où tous les cœurs français ont battu d’un seul élan ; mais les terribles années qui ont suivi n’ont pu effacer cet immortel souvenir, cette prophétie d’un avenir qu’il appartient à nous et à nos fils de réaliser. » C’est avec ces mots que, le 29 juin 1880, le sénateur Henri Martin donnait un sens au projet de loi établissant la fête nationale française, le 14 juillet. « La révolution a donné à la France la conscience d’elle-même », ajoutait-il, avant de rappeler que le 14 juillet célébrait un double événement d’égale valeur pour la nation, et que chacun pouvait se choisir comme référence selon sa sensibilité : la prise de la Bastille en 1789, et l’unité du pays, l’année d’après, le 14 juillet 1790.
Mais aujourd’hui, qu’avons-nous fait de cette promesse de nous unir pour réaliser ensemble cet idéal magnifique de LIBERTE, d’EGALITE et de FRATERNITE ?
Pourtant les mois qui se sont passés ont démontré avec force que l’image que nous nous faisons de notre pays et de nos valeurs républicaines s’est profondément dégradée, je ressens beaucoup de tristesse, de colère et d’amertume.
N’avons-nous pas cette obligation de faire de notre histoire, à travers nos commémorations, un rappel éducatif et historique à notre jeunesse ?
Malgré une année riche :
► Débat sur l’identité nationale ;
►Enquêtes d’opinion qui, semaine après semaine, nous disent que les français n’ont plus confiance en rien ;
►Toutes ces mesures prisent depuis 3 ans qui n’arrêtent pas d’aggraver les injustices sociales, briser la cohésion nationale, empêcher l’espoir de la jeunesse et tout élan vers l’avenir ;
► Cette vision du monde, de l’histoire et des valeurs nationales que ceux qui nous gouvernent actuellement font apparaître, la haine de mai 68, de la France qu’on aime ou qu’on quitte, le goût décomplexé, affiché, assumé de l’argent et des apparences, les lois qui ne servent à rien ;
Tout cela, nous devons le combattre, et le 14 Juillet est un moment fort pour dénoncer tout cela.
Certes, le 14 Juillet c’est aussi la fête, c’est aussi un moment privilégier pour rencontrer les amis, mais un, n’empêche pas l’autre.
Nous devons faire du 14 Juillet, une fête populaire avec un contenu politique, nous ne pouvons plus continuer comme nous le faisons aujourd’hui.
Le Président de la République peut sans doute renoncer à tout pour lui-même, mais pas aux promesses du 14 juillet qui n’auront décidément jamais été les siennes, mais qui resteront bel et bien celles du peuple français !
Repensons ENSEMBLE, à ce que doit être le 14 Juillet, à ce qu’il représente, et à ce qu’il doit être pour notre jeunesse.
Malgré la tristesse, l’inquiétude et l’amertume du temps présent, c’est l’espoir qui doit l’emporter. Et le 14 Juillet, sa célébration, doit rappeler à chacun que le peuple français, lui, ne renoncera jamais.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :