Le billet du jour : Nous RASSEMBLER le MERCREDI 1er SEPTEMBRE 2010, dès 18 heures 30 sur la Place de LONGWY BAS pour dire : NON ! ÇA SUFFIT ! ASSEZ D’HUMILIATION !

Ça ne t’arrive pas, en ce moment, de te lever et de croire que tu es dans un autre pays ?
Sur une autre planète ?
Ça ne t’arrive pas, d’avoir cette colère, qui monte en toi, quand tu vois tout ce qui se passe ?
Ça ne t’arrive pas, de penser à te révolter, à crier ces injustices, ces manques de respects ?
Si oui, alors tu es comme moi, révolutionnaire. Tu n’es pas soumis, et tu veux comme moi, un monde meilleur.
Un monde où l’injustice n’existe pas, un monde où, tout peut être dit, et fait, dans la considération de l’autre.
Tu sais, cela fait de nombreuses années que je milite, et aujourd’hui il, m’arrive de croire que tout ce que l’on a fait pour améliorer ce monde, n’a servi à rien.
Je me dis, tout ce temps perdu, toutes ces grèves, toutes ces manifestations, toutes ces réunions, pour rien. Et comme, je ne suis pas du genre à me laisser abattre, je me ressaisi, et me dis, et cette fois à voix haute, en m’engueulant, que si nous n’avions pas réagi, et agit, aujourd’hui, ce serait pire, que cela ne l’est déjà.
Et puis, tu te dis, ce n’est pas parce que tu as perdu une bataille, que tu as perdu la guerre.
Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.
Et l’espoir, c’est toi, c’est moi, c’est vous, c’est nous, c’est eux, c’est notre jeunesse, pour nos jeunes, qu’il faut toujours se battre, lutter et améliorer notre quotidien de chaque jour.
Tu sais, ne rien faire, ne rien dire, c’est en quelque sorte, être complice de toutes ces mesures, mises en place par nos chers gouvernants.
Ne rien dire, ne rien faire, c’est croire, que c’est la fatalité, qui nous touche.
Non, je ne peux pas penser un seul instant, que rien ne peut être fait, que rien, ne peut enrayer ce système, où l’argent est roi.
Nous, nous sommes les rois, nous sommes, des femmes, et des hommes, qui doivent chaque jour, penser à lutter, pour garder notre dignité. De plus, nous sommes nombreux, plus nombreux que ceux qui souhaitent nous écraser.
Ne dit-on pas, plus de fous il y a, plus on rigole ?
Sois celle, et celui, que tu dois être, UNE FEMME, UN HOMME LIBRE, libre de pouvoir accepter ou refuser, libre de pouvoir dire NON ! Et NON ! Ça suffit ! Je ne veux pas que l’on dise du mal de mon pays, je ne veux pas d’un pays où l’on, expulse, où, la différence grandit de jour en jour, où mes amis(es) doivent faire les poubelles pour survivre, je ne veux pas, et je ne veux plus.
Avec des amis(es), nous en parlons chaque jour, et chaque jour, nous nous disons, ça ne peut plus durer, nous le disons, et le disons fortement.
Aujourd’hui nous avons décidé de le crier, de montrer que nous ne sommes pas seul à penser cela, qu’il faut que nous soyons dans la rue, parce que c’est dans la rue que cela se passe.
Aussi, nous t’invitons, toi, et tes amis(es), à nous RASSEMBLER le MERCREDI 1er SEPTEMBRE 2010, dès 18 heures 30 sur la Place de LONGWY BAS pour dire :
NON !
ÇA SUFFIT !
ASSEZ D’HUMILIATION !

Être présent ce jour, démontrera, ta volonté de voir changer les choses, de rester DIGNE, d’être une femme ou un homme LIBRE.
Nous comptons sur toi, et ramène tes amis(es), il y aura toujours de la place pour vous accueillir.
Fait circuler ce message, car en le faisant circuler, tu participeras à cette invitation, tu seras un acteur actif, une de celle et de ceux qui appellent de toutes tes forces à que notre pays garde ses valeurs de la République.
Nous comptons sur toi.
Au plaisir de te rencontrer.

2 thoughts on “Le billet du jour : Nous RASSEMBLER le MERCREDI 1er SEPTEMBRE 2010, dès 18 heures 30 sur la Place de LONGWY BAS pour dire : NON ! ÇA SUFFIT ! ASSEZ D’HUMILIATION !

  1. Jean POUFFARI

    Lorsque je viens sur ce blog, je suis impressionné de constater  que même à 57 ans on peut encore rêver. Et de rêver aujourd'hui ça fait du bien, avant nous pouvions toujours songer à qq chose d'autres, il y avait les pays de l'est pour ça. Aujourd'hui, il nous reste pour songer que des gens comme vous, qui ont encore cette foi de faire bouger et avancer le monde. Vous lire, m'interpelle, car à votre âge, vous avez certainement connu des moments d'illusions, des moments de ras le bol, et vous êtes toujours là, là à continuer un combat que j'admire. Un combat nécessaire pour que nous ne tombons pas au fond de l'abîme. Un combat basé sur nos valeurs de Français.
    Bonne continuation à vous, bon courage et bonnes luttes.

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :