Soutenons les Italiens en lutte contre la “loi baillon”


Les journalistes français doivent-ils avoir peur d’être « baillonnés » ? C’est ce que craignent désormais leurs confrères italiens. En septembre prochain les parlementaires de la péninsule valideront une loi qui interdira la retranscription des écoutes téléphoniques dans la presse (prévu le 29 juillet la date de ce vote a été reculé). On l’appelle là-bas la legge bavaglio. La loi baillon.
Avec cette même loi, en France, il n’y aurait pas eu d’affaire Woerth.
Mais la résistance s’organise. Et il va falloir désormais réfléchir à ces nouveaux concepts qui méritent d’être diffusés : "l’exil numérique" et "l’exil journalistique".
L’Islande prend les devants et souhaite s’inscrire comme le "paradis des journalistes" avec une législation optimale pour la protection des sources et des journalistes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.