Cinq de Roanne: “Un acharnement inadmissible”

2013-05-23roanneNous apprenons avec stupéfaction la décision du procureur de Lyon, intervenue avec cynisme le 31 décembre, de faire appel du jugement de relaxe des cinq de Roanne prononcée le 17 décembre par le tribunal. L'acharnement contre ces cinq syndicalistes, qui refusent d'être assimilés à des criminels soumis au prélèvement ADN, ne cessera donc t-il jamais ? C'est inadmissible.
Nous demandons des explications : qui est responsable d'un tel acharnement ?
Une chose est certaine : la mobilisation doit reprendre sans tarder pour obtenir leur relaxe totale et définitive et exiger le vote d'une loi supprimant le fichage pour activités syndicales et amnistiant les syndicalistes déjà condamnés. J'assure les cinq de Roanne de ma totale solidarité et de mon entière disponibilité pour mener le combat à leurs côtés jusqu'au bout.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :