Réagir ! Agir !

Affaire Leonarda : “Des petites phrases aux actes, les ministres se succèdent mais se ressemblent étrangement” (Groupe CRC au Sénat)

leonarda-dibrani-et-sa-famille-dans-leur-logement-de_1421964_460x306On se souvient que, sous la présidence de Nicolas Sarkozy et le règne de ses ministres de l’intérieur et de l’immigration, des arrestations d’enfants à la sortie même de leur école avaient suscitées de l’émoi dans l’opinion publique et dans les rangs de toute la gauche.
Comment dès lors accepter sous un gouvernement de gauche la récidive de tels actes ? Les Sénateurs du groupe Communiste républicain et Citoyen ne peuvent l’accepter.
Pour se justifier, Manuel Valls affirme qu’il applique « avec fermeté les décisions d’éloignement tout en veillant scrupuleusement au respect des droits des étrangers qui font l’objet d’une mesure d’éloignement ». Il annonce pourtant aujourd’hui l’ouverture d’une enquête administrative. A quoi servira cette enquête si cette arrestation est, comme il le prétend, totalement respectueuse des droits des étrangers ? Quels seraient de toute façon les effets de cette enquête alors même que Leonarda et sa famille sont déjà expulsées ?
Quels sont par ailleurs ces droits qu’il dit scrupuleusement respecter ? Ceux des enfants issus de minorité vers des pays qu’ils ne connaissent pas, et dont ils ne parlent pas la langue ? A l’évidence non.
Parce qu’un gouvernement de gauche doit être fidèle aux valeurs de gauche, l’idée même d’expulser des enfants devrait être bannie de sa politique sauf à considérer que ces enfants n’ont pas « vocation » à grandir dans notre pays, y suivre leur scolarité en toute sécurité et dans la dignité.
Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC demandent le retour immédiat de Léonarda et de sa famille ainsi que la fin des expulsions indignes de notre République. Ils demandent également au Président de la République et au Premier Ministre de faire respecter dans notre pays la Convention internationale des droits de l’enfant dont la France est signataire et qui fêtera son 24ème anniversaire le 20 novembre prochain.

2 commentaires pour “Affaire Leonarda : “Des petites phrases aux actes, les ministres se succèdent mais se ressemblent étrangement” (Groupe CRC au Sénat)

  1. alain

    Mr Dibrani Resat a menti aux autorités françaises lors de ses demandes d’ asile et en plus il tapait tellement ses enfants que sa femme a porté plainte contre lui.
    Alors Mr Marx défendez ceux qui sont défendables mais pas n importe qui au nom d un parti politique.

    1. Philippe MARX Auteur du post

      D’abord, je ne défends pas n’importe qui ! Et certainement pas au nom d’un parti. Je n’ai pas besoin d’un parti pour me dicter la conduite à suivre. J’ai assez de convictions et de valeurs comme cela.
      Ce sont nos principes, nos valeurs républicaines que je défends, ces valeurs qui ont fait de notre un pays, une terre d’accueil, un pays où l’on a toujours respecté les droits de l’homme.
      Pour terminer c’est Leonarda et non son père que je défends. Est-elle responsable des actes de ce père appramment brutal ?

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :