Tarif de l’énergie : des hausses prévues en juillet

gazetages_0Les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 0,5% pour les ménages au 1er juillet, leur première hausse depuis janvier, d'après un arrêté paru dimanche au Journal officiel. Les tarifs de l'électricité seront quant à eux révisés en juillet par le gouvernement, et là, la note s'annonce plus salée pour le consommateur.
Bien que le numéro deux de GDF Suez, Jean-François Cirelli, avait prévenu, fin mai, qu'il n'y aurait pas de majoration et que les tarifs resteraient "stables" début juillet, une "hausse de 0,5% au 1er juillet est prévue" pour plus de 80% des 11 millions de foyers français, a fait savoir la ministre de l'Ecologie et de l'énergie, Delphine Batho, dans un communiqué. Augmentation confirmée d'après un arrêté paru ce dimanche au Journal officiel.
Cette légère hausse est la première enregistrée depuis janvier, grâce à la réforme des tarifs du gaz mise en place fin 2012 par Delphine Batho, qui avait déjà conduit à une indexation plus forte sur les prix de marché. Après une envolée de 80% entre 2005 et début 2013, les prix du gaz ont reculé de 0,5% en février, 0,3% en mars, 0,6% en avril, et après une pause en mai, de 0,6% en juin.
Une nouvelle formule de calcul a allégé la note

La formule révisée porte de 35,6% à 45,8% l'indexation des coûts d'approvisionnement en gaz du fournisseur historique GDF Suez sur les prix de marché du gaz naturel (ou prix "spot"), au lieu des prix du pétrole auxquels ils sont historiquement adossés (et qui ont nourri leur flambée ces dernières années). "Cette nouvelle formule correspond mieux aux coûts de GDF Suez et contribue à faire baisser les prix. Ainsi, le pouvoir d'achat des ménages est mieux protégé, sans fragiliser la sécurité d'approvisionnement", fait valoir Delphine Batho, dans un communiqué. L'application de cette formule révisée a en effet permis de compenser en grande partie une hausse de 1,7% des coûts hors approvisionnement de GDF Suez (transport et distribution du gaz, frais commerciaux…). Les tarifs applicables aux professionnels vont en revanche diminuer de 0,7%, si bien que globalement, les tarifs réglementés toutes catégories de clientèle confondues augmenteront de 0,2%.
Forte hausse du tarif de l'électricité
Les tarifs réglementés de l'électricité seront quant à eux révisés en juillet par le gouvernement, et là, la note s'annonce plus salée pour le consommateur. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a calculé la hausse nécessaire entre 7 et 10%, plus un rattrapage de 7,6% au titre de 2012, mais Delphine Batho a assuré qu'elle n'appliquerait pas de telles hausses cumulées au nom de la défense du pouvoir d'achat, ce qui laisse présager une hausse plus proche de quelques pour-cent. Dans un communiqué la FNME-CGT, pense que "la question qui se pose est de savoir si les coûts reflétés par l’étude de la CRE correspondent bien à des dépenses utiles pour assurer à notre pays une énergie sûre et de qualité, alors que 8 millions de français sont en précarité énergétique".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :