Amendes salées pour les écoliers de Cholonge

Vous avez dit 21ème siècle ? La gauche qui gouverne ?
On se croirait aux temps des visiteurs !
Et il y a d'autres exemples de ce genre :
http://www.humanite.fr/societe/enfants-de-chomeurs-prives-de-cantine-la-justice-dit-non-498858
http://www.humanite.fr/societe/une-fillette-embarquee-par-la-police-en-plein-refe-512541
Si nous laissons faire, demain c'est le tour de TON enfant !

Ce sont les mesures prises par le gouvernement
qui provoquent ce genre d'humiliation.
Ce sont des gens qui portent la cravate qui ont provoqué la crise
pas ceux qui ont des tatouages !



transportscolaireSept enfants de cette commune de l’Isère ont été verbalisés pour avoir oublié leur titre de transport dans le car scolaire.
 « Papa, comment je vais faire pour payer ces 86 euros ? » Une demi-douzaine de parents de la petite commune de Cholonge (Isère) n’en ont pas cru leurs oreilles. Lundi 3 juin, sept enfants des écoles maternelle et primaire se sont fait verbaliser dans le bus scolaire. Leur faute ? Avoir oublié en classe leur titre de transport alors qu’ils se rendaient, comme tous les jours, à la cantine, située à 3 km de l’école…
Et l’agent, employé par un prestataire du conseil général, la Scat, n’y est pas allé de main morte. Les amendes sont comprises entre 70 et 86 euros ! Soit autant que le prix moyen de l’abonnement annuel (75 euros) payé en début d’année par tous les parents. Au-delà du prix exorbitant, c’est l’attitude zélée du contrôleur qui a mis en colère les parents. La vérification et la rédaction des PV ont pris trois quarts d’heure. Certains enfants, âgés de 4 à 11 ans, étaient en larmes. Et tous n’ont eu, au final, qu’une vingtaine de minutes pour déjeuner.
« Il n’y a eu aucun contrôle préventif, c’est tout de suite la sanction, regrette Lætitia Fontaine, la directrice de l’école interrogée par France Bleu Isère. Il faut revoir cette manière de faire. On ne contrôle pas des enfants de cet âge comme des étudiants qui auraient fraudé. »
Le conseil général tente de calmer l’affaire. « Tout ça va se régulariser. Les parents seront exonérés des amendes à partir du moment où les enfants pourront prouver qu’ils avaient bien leur carte de transport », assure Didier Rambaud, vice-président chargé des transports. Il refuse, cependant, de parler de couac. « Peut-être que les contrôleurs ont manqué de tact mais les contrôles continueront pour l’intérêt des enfants. Il y a quelque chose d’éducatif de dire à son gamin : “Pour prendre le car il faut avoir ta carte”. » 86 euros, ça fait cher le cours d’éducation civique…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.