Réagir ! Agir !

Le Crédit Mutuel et sa gestion bancaire inhumaine de l’endettement (Vu sur BELLA CIAO).

http://youtu.be/FKt5QF_BM-o

Une banque qui appartient à ses clients ça change tout !
Faut-il en rire ou en pleurer ?

…. bien loin de ce que nous vante ses publicités avec sa "mutualisation".

Communiqué de presse de Michel Madec en grève de la faim depuis 21 jours.

Communiqué de presse

Carhaix, le 26 mars 2013


A l ’aube du 21ème jour de grève de la faim, la direction du CMB/Arkéa n’a pas bougé d’un iota. Force est de constater que la situation est bloquée. J’ai, conformément à ce que j’avais annoncé, décidé de poursuivre ma grève de la faim, pour une durée illimitée.
Je le redis, ce n’est pas l’acte d’un désespéré ou d’un demi-fou ; je suis "une personne vulnérable" oui, face à une banque, sans doute, (et qui ne l’est pas, vulnérable, face aux puissances de l’argent ?). Et aujourd’hui plus que jamais dans cette lutte inégale. Mais c’est bien un acte politique, un acte de dignité que je réalise là. C’est ce combat, ou la rue et la misère. La mort physique ou la mort civile, la mort par intoxication bancaire, faute d’un toit, notamment. Toutes les deux à petit feu.
Ma détermination est donc totale.
J’ai demandé à mes avocats de travailler à tous les moyens utiles à la défense de mes intérêts, mais également de veiller à ce que ma santé, mise en danger par l’obstination de certains puissants à ne pas faire un geste, (puissants qui eux, à n’en pas douter, mangent bien, dorment bien, et n’ont pas d’angoisses matérielles quant à leur avenir), ne soit pas mise en danger pour rien.

Au début de ce vingt-et-unième jour de mon action, mon état de fatigue est profond. Ma santé va se détériorer progressivement et de plus en plus rapidement, je le sais. La banque, par son silence, témoigne de son profond mépris à mon égard, mais aussi à l’égard de ses clients et de ses « sociétaires » à qui elle montre finalement le peu de cas qu’elle fait des valeurs mutualistes…
Chacun devra donc assumer les conséquences de ses actes. De son inaction, de son action.
J’en appelle solennellement à toutes et tous ceux qui veulent me soutenir, et à travers moi, engager également ce combat pacifique, pour eux, pour leurs enfants, leurs petits-enfants, pour les plus de 900.000 ménages habitant de ce pays surendettés. Pour dénoncer l’hypocrisie totale d’un système qui fait tout pour vous pousser à consommer, à vous endetter d’une main, pour vous reprendre de l’autre bien plus que ce qui vous a été prêté.
Vous pouvez m’aider, aider tous les surendettés concrètement, en vous organisant, en vous regroupant en collectifs, en comités, et en décidant des actions de soutien devant les agences du Crédit Mutuel de Bretagne et ailleurs, selon les modalités que vous jugerez les plus appropriées.
Ne nous mentons pas : chaque jour compte. Et va compter de plus en plus.
J’en appelle également à toutes les forces politiques progressistes, qui disent vouloir mettre l’humain au cœur de la société, qui disent vouloir battre la finance, remettre les banques au pas… à m’apporter leur soutien dans ce combat inégal.
Vous pouvez enfin signer et faire signer la pétition de soutien ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134031
Michel Madec.

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :