NON A LA VIE CHÈRE… STOP AU RACKET ! Gaz, électricité, carburant, produits alimentaires…

Alors que les salaires et les retraites stagnent le gouvernement laisse flamber les prix pour augmenter ses recettes fiscales. Il a augmenté les tarifs du gaz de 15% et décidé d’une nouvelle hausse de 5% au 1er avril 2011. Cela fera 20% en deux ans. Entre le 15 août 2010 et le 1er janvier 2011, les tarifs de l’électricité ont été majorés au total de 7%. La presse annonce de nouvelles augmentations d’au moins 5% par an.
Cela représente un prélèvement très lourd sur notre pouvoir d’achat, 200 euros en moyenne pour les ménages se chauffant au gaz. Des millions d’entre nous sont contraints de se priver sur le chauffage. Ces augmentations plombent l’activité économique.
Cette ponction sur le monde du travail ne se justifie en rien en termes d’investissement et d’intérêt public.
EDF vient de rendre public un profit (avant provisions) de 4 milliards d’euros dont 2 vont être distribués aux actionnaires. GDF-Suez annonce un profit de 4,6 milliards d’euros dont 3,9 seront distribués en dividendes. Voilà où passe l’argent de nos factures depuis la privatisation! Le prétexte des cours mondiaux des prix du gaz ne tient pas non plus, ils baissent.

L’Etat reste l’actionnaire majoritaire d’EDF et le premier actionnaire de GDF. Le gouvernement a la responsabilité de la politique énergétique du pays.
Les candidats communistes, demandent d’urgence, l'abandon des augmentations des tarifs du gaz et de l’électricité de 2010 et 2011 et se prononcent pour la renationalisation intégrale d’EDF et de GDF (ainsi que des activités de Suez en France et de Total) et pour le rétablissement des monopoles publics d’EDF et GDF conquis en 1945.
Hausse des carburants, la faute au gouvernement, aux multinationales et aux spéculateurs pas aux révolutions! Les ménages subissent un racket sans précédent avec une hausse massive des prix de l'essence et plus généralement des produits énergétiques.
Alors que les peuples arabes luttent, au prix de leur vie, pour la démocratie et la justice sociale, l'Europe exploite la situation libyenne pour poursuivre la libéralisation du marché de l'Énergie et justifier l'augmentation du prix de l'essence. Un de ses experts déclare : «Les factures reflètent l'évolution des prix mondiaux et la tendance est à la hausse en raison de la forte instabilité dans le monde arabe». C'est honteux et faux.
dans ces pays, les peuples se sont vu confisquer leurs richesses nationales,
la hausse des prix de l'énergie est due à la spéculation et aux profits prélevés par les compagnies pétrolières,
la fiscalité pétrolière en France comme en Europe est punitive pour les familles alors que les cadeaux fiscaux aux entreprises et aux grandes fortunes se multiplient.
En réalité, ces événements sont une opportunité pour le gouvernement dont chaque hausse constitue des recettes supplémentaires de TVA, et qui ne veut pas toucher à la manne de la TIPP (58 % du prix de l'essence)
Une raison de plus pour sanctionner, le 20 mars prochain, ce pouvoir plus soucieux des privilèges de la bande du Fouquet's que de l'intérêt général en votant pour les candidats communistes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.