Une circulaire interdit l’appel au boycott civique en France

Les tenants de la pensée unique n’ont pas froid aux yeux ! Ils ont déposé plainte contre Stéphane Hessel, résistant de la 2nd guerre mondiale, déporté à Buchenwald et co-rédacteur de la déclaration universelle des droits de l’homme pour désobéissance civile à un réglement liberticide. La boucle est bouclée !
Une circulaire de la chancellerie stipule que tout appel au boycott des produits d’un pays est désormais assimilé à un délit pour « provocation publique à la discrimination envers une nation » puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression « ferme et cohérente » de ces agissements. [1]
Cela signifie que l’appel au boycott d’une multinationale d’un pays pour des raisons éthiques, humaines, environnementales, sanitaires …est bel et bien interdit !

C’est une véritable régression des moyens d’action de la société civile sur les puissances d’argent. Rien ne permet d’affirmer cependant que cette disposition administrative à une force pénale pour l’ensemble de la société. Il reviendra aux juges de trancher en leur âme et conscience….
L’ancien ambassadeur en Israël, Stéphane Hessel, auteur du best-seller "Indignez-vous !" , a lui-même fait les frais de cette disposition ubuesque en soutenant publiquement une campagne internationale de boycott contre les produits issus des territoires palestiniens occupés et étiquetés made in Israël.
Le directeur du Bureau national de Vigilance Contre l’Antisémitisme, commissaire honoraire d’une cellule répressive créée en avril 2002 s’est appuyé sur cette norme administrative pour déposer plainte contre Stéphane Hessel au motif d’une “incitation à la discrimination raciale” .
Le BNVCA, ( notons que le responsable de l’organisme a reçu la Légion d’Honneur des mains de Brice Hortefeux…) se vente d’ avoir déjà déposé 80 plaintes en France contre des personnalités, élus de la République en représaille à la campagne de boycottage notamment. [2]
Notons que cette structure ad hoc s’apparente étrangement à un comité de salut public des temps modernes destiné à purger la société de toute dissidence mal pensante.Le civisme laïc est devenu une cible à abattre.
Et pourtant, sans résistance à l’oppression, sans mobilisation citoyenne, bien des combats n’auraient pas abouti :
Quand l’Etat oppose des normes législatives à des valeurs légitimes, la loi fondamentale nous invite à résister à l’oppression, à désobéir. " Il y a oppression contre le corps social, lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre du corps social lorsque le corps social est opprimé. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."stipulent les article 29 et 35 de la DDHC rattachée au bloc de constitutionnalité de la 5ème République.

  • Les premiers anti-esclavagistes anglais ont lancé une campagne féroce en 1790 pour convaincre leurs concitoyens de ne pas acheter du sucre en provenance des Indes Occidentales (les Antilles) produits par des esclaves et de privilégier le sucre en provenance des East Indies (Inde), ou l’exploitation de la main d’œuvre se faisait avec un peu plus de retenue.

  • – En Inde, le Mahatma Gangdi lance un boycott sur les impôts liés liés au sel, contre le Royaume Uni pour l’autonomie du pays.

  • – Le boycott des bus de Montgomery en 1955 à l’appel de Martin Luther King pour obtenir la fin de la discrimination raciale

  • Le boycott politique de l’Afrique du Sud pour arrêter l’ apartheid, à partir des années 1970,

 Le boycott des produits fabriqués par des enfants exploités (main d’oeuvre bon marché). etc….etc…

 

Et pourtant, sans indignation citoyenne, bien des combats ne pourront aboutir :

Jusqu’à peu des associations des droits de l’homme, des démocrates chinois et tibétains, ouighour, appellaient à un boycott des produits fabriqués la République populaire de Chine. (Des ouvriers tibétains sont détenus dans des camps de travaux forcés, Des produits sont fabriqués par une main-d’oeuvre privée de ses droits).
Les militants de la cause des femmes en Iran, etc….etc…..Sont-ils des délinquants en puissance ? 

Ne marche-t-on pas sur la tête ?

Références :

[1] http://www.liberation.fr/politiques…

[2] http://www.lexpress.fr/actualite/so…

Une réflexion sur « Une circulaire interdit l’appel au boycott civique en France »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.