Anonymous vous souhaite de bonnes fêtes et de joyeuses révolutions pour 2012 !

Annoncé il y a quelques semaines, l'"Opération Robin Hood" (Robin des Bois) est actuellement en cours.
Anonymous a déjà volé les données des cartes de crédit de milliers de clients de Stratfor, une firme qui entretient des liens étroits avec la CIA. Plus d'1 million de $ ont été distribué en guise de cadeau de Noël à des organisations caritatives.

Mais ce n'est que le début.
L'année 2012 sera visiblement celle des Anonymous.
L’année 2011 a été riche et fructueuse pour le groupe des Anonymous, mais 2012 s’annonce encore plus intense.
Dès le 1er Janvier 2012, à 00h00, l’Opération Hiroshima sera engagée et Anonymous publiera sur de très nombreux sites, comme Facebook, Youtube ou Myspace, toutes les informations concernant des personnes responsables de la corruption actuelle au sein de nos sociétés.

http://www.youtube.com/watch?v=HBr2nyY9dGk

http://www.youtube.com/watch?v=coGIG8jNcZk

Goldman Sachs, au sommet de la criminalité financière ?

Comment Goldman Sachs, petite maison de courtage fondée en 1869 par un immigré allemand, est-elle devenue la banque d'affaires la plus puissante du monde ?
Ce documentaire plonge au coeur de l'une des plus grandes institutions de Wall Street et lève le voile sur les méthodes de la finance mondiale.
La première chose que l'on apprend chez Goldman Sachs c'est que l'on ne doit pas parler de Goldman Sachs.
Les anciens ont peur. Les stagiaires se cachent.
Depuis décembre 2006, les banquiers de Goldman Sachs savaient qu'une crise financière se préparait et en ont profité. Les Américains, eux, en ont subi les conséquences et commencent à se réveiller.

Les Espagnols plébiscitent l’austérité et les banques

Les Espagnoles ont voté, et ont plébiscité la droite, qui n'a pas d'autre projet que l'austérité budgétaire. Rajoy a dit qu'il n'a pas de recette miracle contre la crise, mais cela ne l'êmpêche pas de promettre l'austérité.
Il serait intéressant de connaître le nombre de participants, pour apprécier cette majorité absolue accordée au Parti Populaire.

http://www.youtube.com/watch?v=YFaGt_7TOEc

En france il faudra tout faire pour que le Front de Gauche soit en tête, car les finances publiques ont essayé de sauver les banques d’une situation où leurs propres turpitudes les y ont entraînées, et car le dogme libéral n’a jamais cessé de faire des cadeaux aux privilégiés.
Ensuite, parler d’austérité pour y remédier est totalement absurde, car cette dernière va avoir pour conséquence la chute de l’activité, la hausse du chômage etc. Cette crise est aussi terrible que celle des années 30. Et à cette époque, on a pensé au Front populaire pour faire face. La gauche doit s’engager pour un Front populaire du XXI e siècle. »

Clearstream, la finance occulte révélée au grand jour par Denis Robert

Un journaliste d’exception, Denis Robert, dévoilait au grand public les entrailles nauséabondes de la finance internationale, il y a dix ans de cela (son travail d’enquête ayant débuté bien plus tôt, dans les années 90).
En exposant au grand jour les magouilles du monde de la finance, qui dissimule et détourne des milliards d’argent (sale) grâce à la chambre de compensation Clearstream (ex Cedel International), le journaliste se retrouve trainé dans la boue, menacé, attaqué en justice comme personne auparavant (« le journaliste français le plus attaqué pour diffamation, injure et calomnie »).
Ce documentaire revient sur cette histoire édifiante : Le travail journalistique de Denis Robert, l’Affaire Clearstream 1 (« Clearstream, c’est 50 trillions d’euros ») et les dessous de la finance dévoyée, les succès judiciaires de Denis robert, le combat de quelques juges intègres contre les méthodes mafieuses des organismes financiers (L’Appel de Genève), etc.
PS : Les récentes sorties de Sarkozy sur la traque des paradis fiscaux ne sont bien évidemment que de l’esbroufe. Rien n’a réellement été fait pour combattre le blanchiment de l’argent sale. La finance mondialisée brasse l’argent sale (organisations criminelles, drogue, dissimulation et évasion fiscale, commissions occultes, corruption…) comme jamais… et couvre ses exactions en plaçant ses sbires aux plus hauts postes des Etats et de l’Europe (voir : Goldman Sachs, le côté obscur de Draghi et Monti ainsi que Les nouveaux dirigeants européens ont un point commun : ils ont tous travaillé pour ou avec la firme Goldman Sachs !)
En 2009, Eric Laurent apportait également sa pierre à l’édifice, en dénonçant les pratiques du lobby financier ("La face cachée des banques") gangrénant la vie politique aux Etats-Unis et partout dans le monde…

Comment Goldman Sachs a mis la Grèce à genoux en 10 ans

Un court reportage de l'émission C dans l'air explique avec une grande efficacité le rôle prépondérant qu'a eu la banque américaine Goldman Sachs dans le maquillage des comptes de la Grèce, puis dans les attaques spéculatives qu'elle a subies, jouant ainsi sur tous les tableaux.
Mais il y a une cerise sur le gâteau. Goldman Sachs ne se contente pas de sortir en toute impunité de cette crise qu’elle a largement entraînée ; elle renforce encore son influence en Europe en acquérant une position stratégique fondamentale. En effet, Mario Draghi, vice-président de la branche européenne de Goldman Sachs entre 2002 et 2005, chargé à l’époque du suivi du contrat grec, vient d’accéder (ce 1er novembre) à la tête de la Banque Centrale Européenne, après avoir été nommé en juin dernier par le Conseil européen (constitué des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne) et confirmé par le Parlement européen. Le journal Le Monde, pourtant peu réputé pour sa propension à attaquer cette dernière et ses dirigeants, a signé un article affligeant à son encontre.
Ceux qui voudront prolonger l’information pourront consulter l’article très fourni du journaliste d’investigation Matt Taibbi, qui avait retracé il y a deux ans l’histoire de Goldman Sachs à travers son influence majeure dans les principales crises économiques des XXème et XXIème siècles. L’institution est devenue aujourd’hui une véritable pieuvre, avec des agents à son service dans les points névralgiques de l’organisation politico-économique mondiale.

Le temple suprême de l’escroquerie : la banque

Comme chacun sait, les banques sont des entreprises fonctionnant sur le principe de la vente pyramidale largement réprimée par le code de la consommation, voire le code pénal, dans la plupart des pays industrialisés. Cette forme d'escroquerie en bandes organisées cautionnée par l’État (puisqu'il en fixe les limites) se cumule à 2 autres escroqueries : l'usure et la "cavalerie"
Lire la suite chez Lionel ICI

Money, le film

L’association Réséda est composée de quelques journaliste indépendants indignés de la manière dont la « grande » presse rend compte de la crise du système bancaire, monétaire et financier. Elle a donc décidé de monter une série de vidéos à partir de personnalités non « orthodoxes », afin de mieux comprendre la situation actuelle.