L’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012 et c’est le silence radio …… C’est ce que nous voulons avec le Front de Gauche !!!!

L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et selon les prévisions de la Commission européenne, elle va faire le triple du taux de croissance attendu pour l’UE en 2012 (1,5%). Pour 2013 la croissance devrait atteindre 2,7%, principalement à cause de la création d’emplois. L’Islande est le pays qui a nationalisé les banques privées et qui a emprisonné les banquiers responsables de la crise.
Traduction : Bernard Rioux
L’Islande a été le seul pays européen qui a rejeté par un référendum citoyen le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers.
Pendant ce temps un pays comme l’Espagne, le ministre l’économie qui fut un grand responsable chez Lehman Brothers, a maquillé les soldes bancaires et a gonflé les résultats pour faire croire à une solvabilité du système financier résultant de la déréglementation des marchés mais ce dernier a fini par s’effondrer.
Glitnir, Landsbankinn et Kaupthing furent les banques nationalisées en 2008 pour éviter leur faillite et et qui furent placées sous contrôle démocratique, plutôt que de profiter d’injections inconditionnelles de capitaux publics, comme en Espagne ou dans les autres pays européens. En juin dernier, l’une d’elle Landsbankinn, a annoncé son intention de rembourser les intérêts aux détenteurs d’hypothèques pour compenser les citoyens de payer leurs pertes.
La révolte pacifique a débuté en 2008, sans que celle-ci soit décrite dans les pages des grands médias européens, qui ont mentionné dans des notes en bas de page que ce pays était un dangereux exemple dangereux à suivre. À la fin de 2008, l’ensemble des dette de l’Islande égalait à 9 fois son PIB. La monnaie s’est effondrée et la Bourse a suspendu ses activités après une baisse de 76%.
Le pays a fait faillite et a ensuite reçu un prêt de 2 100 millions de dollars due FMI et 2 500 millions de dollars provenant des pays nordiques et de la Russie. Le FMI, comme d’habitude, a exigé, en échange de mesures "d’ ajustement" soit des coupures dans les dépenses sociales qui ont provoqué la colère de la population, la chute du gouvernement et la convocation d’élections anticipées au début de 2009 dans lesquelles la gauche a remporté la majorité absolue et provoquant l’effondrement du Parti de l’Indépendance, un parti conservateur, qui était traditionnellement la force dominante dans le pays, qui n’a conservé que 23,7% des voix.
Le Mouvement Gauche-Vert a gagné 21,7%, Alliance sociale-démocrate 29,8%, le Parti progressiste 14,8% et Mouvement des citoyens 7,2%.
Johanna Siguroardottir a été choisi pour diriger le gouvernement réunissant des sociaux-démocrates, et les écologistes de gauche. En 2010, on a mis sur pied une assemblée constituante de 25 membres, des« citoyens ordinaires » pour réformer la Constitution. Cette même année, le gouvernement a soumis à un référendum sur le paiement ou non de la dette contractée par les banques privées en faillite au Royaume-Uni et dans les Pays-Bas, mais 90% des gens ont refusé de payer.
Ses citoyens ont voté non à cause de l’effondrement de la Banque Icesave et les gouvernements de ces pays couvrent les dépôts à capitaux publics. Le FMI a gelé les prêts en espérant que l’Islande finiraiti par payer ces dettes illégitimes.
En septembre 2010, l’ancien Premier ministre Geir Haarde a été mis en procès pour négligence dans la gestion de la crise. Interpol a également émis un mandat d’arrêt international contre l’ancien président de Sigurdur Einarsson. En avril 2011, les citoyens ont de nouveau dit non à un nouveau référendum sur le paiement de la dette.
Après cela, au mois de décembre la banque Landsbanki a décidé de retourner une partie de la dette. Le montant total des sommes versées par Landsbanki, selon Icenews à 350 milliards de couronnes, soit environ 33% de la dette totale. Pourtant, "les comptes Icesave ne représentent seulement 4% des obligations des institutions financières du pays, soit environ 4000 millions d’euros. 96% restant ne pouvait pas être renvoyé aux créanciers, car il était complètement impossible de le faire parce paiements d’intérêts chaque année aurait dépassé les revenus du pays.
Dans les mots de l’économiste Jon Danielsson : « Les (banques) ont accumulé une dette égale à plusieurs fois le PIB annuel. Il n’y a aucune possibilité que les citoyens puissent payer cette dette."
Il y a quelques jours, les responsable de la Fiscalité en Islande ont inculpé deux officiers supérieurs des banques qui ont commis des fraudes au moyen de prêts non autorisés pendant les opérations qui ont conduit à son système financier à s’effondrer en 2008 : l’ancien PDG responsable de la faillite de Glitnir, Larus Welding et le responsables des finances de l’entreprise, Gudmundur Hjaltason. Ils auraient abusé de leur position pour fournir environ 102 millions d’euros sans la permission, sans garanties de la part des bénéficiaires et sans avoir consulté le département de gestion des risques.
Les agences de notation Moody, Standard & Poor et Fitch font pression pour punir l’endettement sans beaucoup de succès et toujours en essayant d’ignorer la reprise économique dans ce pays. Par ailleurs, en 2008, quelques mois avant l’effondrement de leurs banques, le pays jouissait encore de la cote triple A donnée par ces mêmes organismes.

* Journaliste. Www.contralatortura.cl Dispatch

Message d’Anonymous au peuple de Roumanie – Nous sommes à vos côtés !

Après 22 ans de vol, de mensonges et de manipulations, perpétués par vos gouvernements et les mass-médias, votre voix est entendue une fois de plus dans les rues de vos villes.
Beaucoup d'entre vous savent que le monde change et vous êtes nombreux à le ressentir au fond de vous.
Ne perdez pas espoir, Anonymous est à vos côtés.

http://www.dailymotion.com/video/xnsz5l_message-d-anonymous-au-peuple-de-roumanie-nous-sommes-a-vos-cotes_news#from=embediframe

Salutations, peuple de Roumanie. Nous sommes Anonymous.
Vous avez finalement rejoint la lutte mondiale pour une vie meilleure.
Après 22 ans de vol, de mensonges et de manipulations, perpétués par vos gouvernements et les mass-médias, votre voix est entendue une fois de plus dans les rues de vos villes.
Vous devez reconnaître le fait que faire tomber un seul homme et en choisir un autre ne résoudra pas vos problèmes. Cela ne fera que perpétuer le cirque politique qui se déroule devant vos yeux depuis 22 ans.
Vous devez reconnaître que votre classe politique dans son ensemble est corrompue
et ne sert pas l’intérêt du peuple, comme il se doit.
Beaucoup d’entre vous savent que le monde change et vous êtes nombreux à le ressentir au fond de vous.
Ne perdez pas espoir, Anonymous est à vos côtés.
Nous devons rester unis contre nos gouvernements et faire entendre nos voix, car nous sommes le peuple du monde qui souhaite mettre fin à l’asservissement économique et monétaire.
Levez-vous, Roumanie ! Pour une vraie démocratie !
Pour l’avenir de votre identité et les traditions de votre peuple.
Levons-nous pour un réel changement !
Nous sommes Anonymous !
Réveillez-vous !

Dylan Rattigan sur MSNBC – Tempête sur un plateau

Dylan Rattigan journaliste sur MSNBC, dénonce la corruption généralisé de l'état Américain (On peut d'ailleurs facilement faire un parallèle avec l'Europe) et déballe tout ce qu'il a sur le coeur à l'antenne. Ça donne un feu d'artifice et on applaudit des deux mains. Quand est-ce que quelqu'un ici aura le courage d'en faire de même ?

Perte du triple AAA : « Voilà ce qui s’appelle un raté »

Standard & Poor's vient de dégrader la note de la France. Ainsi les agences de notation s'imposent encore brutalement dans le débat présidentiel, tout comme elles ordonnent les orientations politiques du gouvernement. Tout avait été sacrifié par Nicolas Sarkozy au prétexte de la défense coûte que coûte de la note AAA de la France. Voilà ce qui s'appelle un raté! Cette nouvelle va lui servir à justifier l'adoption accélérée de sa règle d'or et l'hyper-austérité au prétexte de faire reculer les dettes et déficits publics et de sauvegarder la compétitivité de notre économie.
Au final, les Français ont l'austérité et leur capacité d'emprunter mise à mal, et la bourse, elle, est ravie! Tout est bon pour faire peur à la population et rassurer les spéculateurs, pour que la première grossisse encore les profits des seconds. Il faut immédiatement reprendre le contrôle public des banques françaises – c'est indispensable. Que le président arrête de se défausser sur la crise en fuyant ses responsabilités. Cette crise ne vient pas de nulle part, mais de son obéissance aveugle aux desiderata des marchés financiers. Pour battre Sarkozy, il faut affronter le pouvoir financier. C'est cette autre logique que porte la candidature du Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

AAA : “Ce pouvoir n’a pas les compétences requises pour sortir la France de la crise” (Pierre Laurent)

Une dégradation de la note de la France tombe à point, 5 jours avant le sommet anti-social. La perte de la note « AAA » de la France chez Standard & Poor's sera utilisée par Nicolas Sarkozy pour justifier l'adoption accélérée de sa règle d'or et de l'hyper-austérité.  La Bourse est, elle, sereine, annoncent les dépêches. Ainsi les agences de notation s'imposent encore brutalement dans le débat présidentiel, tout comme elles ordonnent les orientations politiques du gouvernement.  Faire peur à la population et rassurer les spéculateurs, pour que la première grossisse encore les profits des seconds ; tout cela pour aider Nicolas Sarkozy à poursuivre son entreprise de démolition sociale et économique. Mais qui dira qu'en dehors de tout changement de la notation de la France, la dette publique devait passer de 85% du PIB en 2011, avec 1760 milliards d'euros, à 87% du PIB en 2012 à cause de la politique du président et de son gouvernement ?

Taxe sur les flux financiers : « le marché de dupes de Nicolas Sarkozy»

En fin de parcours, on voit la lumière. C'est semble-t-il ce qui vient d'arriver à Nicolas Sarkozy. Après l'avoir tant combattu, le Président de la République est désormais un défenseur acharné d'une taxe sur les transactions financières.
Évidemment, ce tardif retournement de veste ne trompe personne, de la part du chef de l'État qui, depuis qu'il est élu, a toujours été un serviteur zélé des maitres des marchés financiers.
Aujourd'hui, le Président de la République doit cesser de mentir. Soit il est pour, et cette taxe doit être adoptée tout de suite. Soit il mène une fois de plus les français en bateau.
Mais il n'est pas question pour le PCF d'avaliser à cette occasion la TVA anti-sociale. Or, le Président de la République veut, semble t-il, lier dans le même débat législatif cette TVA injuste et la taxe Tobin.
Un zeste de taxation financière contre un énorme coup de massue sur le pouvoir d'achat du plus grand nombre, voilà l'opération à laquelle le pouvoir cherche à se livrer. Qu'il ne compte ni sur le PCF, ni sur le Front de gauche pour cela. Les vraies mesures de justice fiscale attendues par les français passeront par un succès du Front de Gauche lors des prochaines échéances électorales.

Reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers

Le temps est venu de reprendre le pouvoir sur nos vies, et pour cela, nous voulons demain un gouvernement qui combattra le diktat financier des banques et des marchés.

  • Changer les missions de la banque centrale européenne pour une politique monétaire en faveur de l'emploi et du développement des services publics.
  • Mettre sous tutelle les banques qui spéculent et créer d'un pôle public financier permettant de réorienter les critères du crédit vers la production utile, l'emploi, l'innovation et la révolution écologique.
  • Abolir les privilèges fiscaux, notamment les 30 milliards d'euro d'exonération des entreprises et taxer les revenus capital au m'me niveau que ceux du travail.

LE MOMENT EST VENU ! Message du Mouvement “Occupy Wall Street” à l’Humanité

http://www.dailymotion.com/video/xnaf72_le-moment-est-venu-message-du-mouvement-occupy-wall-street-a-l-humanite_news#from=embed http://www.dailymotion.com/video/xmkmga_un-plan-des-banques-de-850000-pour-attaquer-les-indignes-d-occupy-wall-street_news#from=embediframe
septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :