I-Télé : Tariq Ramadan vs Jean-Charles Brisard sur la mort de Ben Laden

Echange tendu entre deux personnalités qui ne s’apprécient vraiment pas…
Invité sur I-Télé en duplex pour répondre aux questions de Léa Salamé et s’exprimer sur la mort de Ben Laden, Tariq Ramadan se retrouve opposé malgré lui à Jean-Charles Brisard, “expert en terrorisme” présent sur le plateau.
Ce face-à-face improvisé va donner lieu à une discussion plutôt houleuse, d’autant que leur point de vue sur le mode opératoire utilisé par les américains diverge complètement.
Fallait-il tuer Ben Laden ou le capturer pour le juger ? Fallait-il immerger son corps en mer comme cela a été fait ? Cette action respectait elle bien les principes islamiques ? Réponse des intéressés :

Combien gagne Jean-Luc Mélenchon ?

Voilà ce que l’on peut voir diffuser sur le net, une information qui vient comme ça d’un groupe ou d’une personne qui se fait ou font appelé « Liberté, Égalité, Vaseline ».
Même pas ce courage de dire qui il est, ou qui ils sont.
Est-ce vrai ? Est-ce encore une fois une stratégie pour mettre à mal le potentiel candidat Front de Gauche à la présidentielle de 2012 ?
Dans tous les cas, une information demande à être vérifié, donc pour être le plus objectif possible, j’ai également mis un lien vers une vidéo où Mélenchon s’explique sur ces propos.
A vous de juger !
Moi, j’ai l’habitude de ces bassesses politiques, où pour tuer quelqu’un tout est bon, même le mensonge.
Pour certain, jeter le bébé avec l’eau sale est chose courante
.

Cliquez sur les images pour agrandir ou suivre un lien.

 

 

Cliquez sur les images pour agrandir ou suivre un lien.

20.000 emplois bientôt supprimés dans l’aide à domicile

Un appel à l'aide. C'est ce que viennent de lancé un collectif de seize fédérations d'associations d'aide à domicile aux pouvoirs publics. Ces professionnels qui interviennent auprès des familles en difficulté, des personnes âgées et handicapées, des malades, demandent la mise en place rapide d'un fonds d'urgence pour les aider à faire face à une situation financière "désespérée".
► Des emplois supprimés, des familles en difficulté
Depuis fin 2009, le collectif tire la sonnette d'alarme sur ses difficultés dues à la crise et demande un fonds d'urgence de 100 millions d'euros. Il craint 20.000 suppressions d'emplois sur 2010 et 2011. De plus, la suppression de certaines exonérations de cotisations patronales depuis le début de l'année entraîne des coûts supplémentaires de 2% (aide aux personnes âgées et handicapées) à 15% (familles fragiles), selon le collectif. Beaucoup de services fonctionnent "à découvert permanent" à la banque, selon Emmanuel Verny, directeur général de l'UNA et risquent le dépôt de bilan.
Marie Alcantara, d'une association du Rhône, a cité l'exemple d'une famille aidée, dont la mère a une sclérose en plaques et le père est en prison. "Qui va emmener leur fille à l'école" si l'association ne peut plus s'en charger, s'est-elle interrogée ?

► Le fonds d'urgence se fait attendre
L'aide aux familles, financée à hauteur de 140 millions par la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et de 110 millions par les Conseils généraux, a besoin de 25 millions de plus, selon Jean-Laurent Clochard, secrétaire confédéral de la FNAAFP (aide aux familles). L'aide à domicile a déjà élaboré des réformes plus structurelles, en particulier pour rationaliser leur tarification.
Mais, "en attendant cette réforme, il faut tenir", avec un fonds d'urgence, a ajouté Emmanuel Verny. Selon lui, "l'argent existe et il est facilement mobilisable", via la Caisse des dépôts ou des crédits non consommés de la Cnaf.
La ministre des Solidarités Roselyne Bachelot avait évoqué en début d'année un fonds de 50 millions, prélevés sur les crédits de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Mais depuis, "il ne se passe rien", selon Jean-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France.

Quand Frédéric Lefebvre copie-colle “son” Zadig de Voltaire

Face à l'augmentation des prix de l'énergie… la tactique du contre-feu ?
Frédéric Lefebvre a été interrogé à deux reprises mardi sur les mesures prises par le gouvernement pour contenir la hausse des prix de l'énergie.
Que retenir des réponses du secrétaire d'Etat, chargé de la consommation, à l'Assemblée puis au Sénat ? Une citation dans Zadig de Voltaire : "Il n’y a point de mal dont il ne naisse un bien" :

Quand Frédéric Lefebvre copie-colle

Continuer la lecture de « Quand Frédéric Lefebvre copie-colle “son” Zadig de Voltaire »

Le meilleur du pire de Claude Guéant

Montage vidéo de ses meilleures interventions en seulement 22 jours…
Qui fait mieux ?

17 mars sur Europe 1 : "Les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale. Nos compatriotes veulent choisir leur mode de vie, ils ne veulent pas qu'on leur impose un mode de vie."
21 mars dans le Talk Orange-Le Figaro : "Heureusement qu'il était là. Parce que le monde entier s'apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies et puis la Ligue arabe et l'Union africaine."
24 mars sur i-Télé : "Les agents des services publics évidemment ne doivent pas porter de signes religieux, manifester une quelconque préférence religieuse, mais les usagers du service public ne doivent pas non plus."
4 avril à Nantes : "En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd'hui il y en a entre 5 et 6 millions. Cet accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements posent problème. Il est clair que les prières dans les rues choquent un certain nombre de concitoyens. Et les responsables des grandes religions ont bien conscience que ce type de pratiques leur porte préjudice."
8 avril dans entretien au Figaro magazine : Il parle de sa proposition de réduire l'immigration légale ! (pas de vidéo)

Ouf ! Le projet du PS ne servira à rien

Le PS est à fond en ce moment, ah si, depuis le triomphe des cantonales, les généraux socialistes sont de toutes les batailles, enfin sur toutes les chaînes de télé, pressentant un millésime 2012 enfin favorable à une alternance attendue depuis trop longtemps, au moins par eux, et attention, ils ne viennent pas les mains vides puisque le projet du Parti socialiste est enfin prêt !
D'abord, la déclaration surprise à la primaire de François Hollande, si surprise, bien sûr ça fait un an qu'il le dit partout, mais tout le monde pensait qu'il recouvrerait la raison, et qu'il laisserait tomber, c'est mal connaître Louis XVI, (surnom attribué par un camarade) , il a dirigé le Parti socialiste avec la pugnacité qu'on lui connaît, pourquoi pas la France.
Ensuite, Dominique Strauss-Kahn, que la réserve inhérente à sa présidence du FMI empêche de s'exprimer, fait sa rentrée dans l'arène par procuration, et c'est le fidèle Pierre Moscovici qui va au charbon avec deux ou trois saillies éclairantes, ce lundi 4 avril chez Bourdin sur BFMTV.
En ce qui concerne le projet socialiste, avant même qu'on le connaisse dans le détail, Moscovici précise que, "C'est un projet qui ne s'imposera pas à DSK, il l'inspirera ..". Ah ? Le PS nous refait le coup de L'égalité réelle, l'impensable pensum de Bernard Benoît Hamon, c'est à dire un vaste fourre-tout qui, au mieux, sert de boîte-à-outils, au pire à rien, ou le contraire. Donc ce programme présenté en grandes pompes demain par Martine Aubry, n'engagera pas DSK, ni Montebourg d'ailleurs qui l'a aussi précisé et vraisemblablement il n'engagera personne ou plutôt il dégagera dès les élections gagnées.

Ouf ! Le projet du PS ne servira à rien Toujours sur BFMTV ce matin, en fin d'émission, Bourdin évoquait l'hypothèse de la candidature de Martine Aubry aux primaires rendant, selon leur fameux arrangement, celle de DSK caduque, et bien pas du tout, pour Pierre Moscovici, "DSK se situe au-dessus des autres, rien ni personne ne peut lui interdire d'être candidat si il en a envie". Reçu 5/5 Mosco.
Et enfin, Martine Aubry dévoilait, ce lundi 4 avril, chez le pugnace (si, quand vous êtes de gauche) David Pujadas, le tout frais programme qui sera officiellement présenté le mardi 5 avril par la Première secrétaire elle-même, flamberge au vent, genre Bonaparte sur le pont d'Arcole, elle emmenera ses troupes à la victoire, bien aidée par ce nouveau programme que personne ne suivra.
David Pujadas annonce la couleur, pas de petite phrase, pas d'évocation à la primaire, rien que le programme du PS.
Après un sujet passionnant sur les vertus d'une gélule-caméra indispensable dans la guerre contre le cancer colo-rectal, c'est enfin le tour Martine Aubry, qui après une introduction marxiste classique, les banques sont méchantes et les patrons sont pas gentils, nous propose un échantillonage de mesurettes déjà entendues et surtout ne dégageant aucune perspective nouvelle, aucun regard neuf sur notre pays, aucun espoir sur l'action politique, bref un programme politique vieux dès sa naissance.
Attention, chez les éléphants, c'est le collectif qui compte, rien à voir avec la rencontre d'un homme (ou d'une femme) avec un peuple, l'élection du Président de la cinquième République selon de Gaulle, Martine Aubry a prévenu, le candidat socialiste devra s'appuyer sur ce projet, un avertissement de principe, comme l'a rappelé Moscovici chez Bourdin, dans notre république, aucun mandat n'est impératif, alors un vague programme…

PS : les bases du programme pour 2012 dévoilées

Ça pourrait paraître pour un programme plus à Gauche de ce que nous connaissons aujourd'hui, vous me direz il n'y a pas beaucoup d'effort à faire !
Mais, oui MAIS, qui sera candidat à la présidentielle de 2012 ?
DSK, alors mes amis(es) socialistes, croyez-vous un seul instant que cet homme appliquera ces mesures que vous annoncez ?
Il a fait en Irlande, en Grèce des peuples pauvres, plus que Sarko a fait en France
DSK demande de supprimer des fonctionnaires partout en Europe, et vous, vous annoncez des créations !
Il faudra faire l'Union, et pas n'importe comment cette fois, vous avez eu votre chance de pouvoir changer les choses, vous ne l'avez pas saisie, nous serons plus exigeants.
Il n'y a que le Front de Gauche qui puisse appliquer un projet de société à Gauche et bien à Gauche.

 

Le projet du Parti socialiste pour 2012 présenté mardi en Bureau national devrait se décliner en une vingtaine à une trentaine de propositions phares. Toutes ces propositions, dévoilées dans le Journal du dimanche, qui ne sont pas nouvelles, ont été énoncées lors des conventions et Forums du Parti socialiste en 2010. La touche finale doit être mise lundi par le Conseil politique des dirigeants du PS, mais Martine Aubry en a dévoilées certaines notamment samedi devant les jeunes socialistes.
► EMPLOI/JEUNESSE :
– créer
300.000 emplois d'avenir, nouvelle mouture des emplois-jeunes, "pour mettre le pied à l'étrier aux jeunes, rassurer les familles, rétablir la confiance et relancer l'économie", dans les domaines de l'innovation sociale et environnementale
– limiter la précarité "en supprimant les exonérations de cotisations aux entreprises abusant des CDD et de l'interim"
– encadrer les stages "pendant les études pour qu'ils soient rémunérés correctement et les proscrire après, pour qu'ils ne se substituent pas aux vrais contrats de travail"
– "parcours d'autonomie" pour les jeunes en formation avec une allocation d'études sous condition de ressources
– établir l'égalité
des salaires entre femmes et hommes en cinq ans

Continuer la lecture de « PS : les bases du programme pour 2012 dévoilées »

Sur Public Sénat, Pierre LAURENT démasque l’imposture sociale du Front National

Sur Public Sénat, Pierre LAURENT démasque l’imposture sociale du Front National

A regarder sans modération, le Secrétaire National du PCF démontre que le Front National n’est pas la solution sociale et démocratique pour la France. L’avenir de notre Pays passe par le Front de Gauche, le seul en mesure de proposer une véritable “alternative” de transformation sociale et écologique pour tous les français.

Claude Guéant : de Secrétaire général de l’Élysée à rabatteur de voix pour le FN

Pour le nouveau Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant les Français « ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux », à cause d'une « immigration incontrôlée ». Voilà ce qu'est devenu l'ex-secrétaire général de l'Élysée, un rabatteur de voix pour le Front National. Terrifiant. Mis en pièce dans les sondages par une opinion publique qui n'en peut plus de leur politique, le pouvoir sarkozyste tente de nous refaire le coup du bouc-émissaire, l'immigré responsable de tout ce qui ne va pas dans le pays.
Cette minable petite phrase est indigne. Cette droite ouvertement xénophobe doit être sanctionnée dès ce dimanche lors des élections cantonales. Le PCF condamne de toutes ses forces les propos du ministre et continuera de combattre le racisme et ceux qui le portent.