Egypte : le choix de la répression

egypte_4Le Parti communiste français exprime sa plus vive condamnation après l'annonce du verdict de peine de mort à l'encontre de 683 membres de la confrérie des Frères musulmans, accusés d'avoir participé à des manifestations violentes ayant entrainé la mort de policiers. Selon des représentants d'une association de défense de droits humains, le procès n'a duré que quelques heures et le tribunal a empêché les avocats de la défense de prendre la parole.
A quelques semaines des élections présidentielles, ce verdict augure mal de l'avenir démocratique de l'Égypte.
Le rejet par une grande partie du peuple égyptien des Frères musulmans n'autorise pas le pouvoir actuel et son chef, le maréchal Al Sissi, à fouler aux pieds les droits de la défense et tout Etat de droit. Il serait tout à son honneur d'annuler toutes les condamnations à mort. D'autant que les Frères musulmans ne sont pas les seuls à subir la répression et une justice aux ordres du pouvoir.
C'est aussi le cas de très nombreux démocrates, de jeunes révolutionnaires du Mouvement du 6 avril qui vient d'être interdit ; tous subissant arrestations arbitraires, emprisonnements et tortures pour avoir protesté contre la dérive autoritaire du pouvoir militaire et le retour des partisans de l'ancien régime de Moubarak.
Le Parti communiste français réaffirme sa solidarité avec les forces progressistes égyptiennes, son soutien aux jeunes démocrates acteurs de la révolution égyptienne, et à tous ceux qui continuent d'agir pour une Égypte démocratique, libre, souveraine et conforme aux objectifs d'émancipation de sa révolution.

Venezuela : le PCF condamne les tentatives de déstabilisation

caracas2Le PCF condamne avec la plus grande fermeté les actions orchestrées au Venezuela par la droite la plus extrême dans une nouvelle tentative de créer un climat de déstabilisation et violence qui a fait deux morts et des dizaines de blessés.
C'est une nouvelle tentative de la part d'une opposition qui n'a jamais hésité à utiliser les pires moyens pour mettre un terme à la révolution bolivarienne.
Aujourd'hui, elle s'attaque une nouvelle fois à la légitimité d'un gouvernement confirmé en 2013 lors des deux dernières élections : la présidentielle d'avril 2013 et les municipales d'octobre de la même année.
Le PCF partage la préoccupation exprimée par les gouvernements et les forces progressistes latino-américaines de la région devant ces actions qui semblent avoir été planifiées avec le soutien de groupes paramilitaires étrangers.
Le PCF apporte toute sa solidarité avec les mobilisations populaires qui auront lieu ce samedi 15 février à l'appel des forces progressistes en défense de la démocratie et de la révolution bolivarienne.

Mobilisation importante pour le peuple syrien

Le Collectif des libertés du bassin de Longwy a organisé hier après-midi un rassemblement place Darche à Longwy en soutien au peuple syrien. Le début d’une mobilisation qui se poursuivra le 10 mars.
Le Collectif des libertés du bassin de Longwy a pris l’initiative du rassemblement qui a eu lieu hier après-midi place Darche à Longwy en soutien au peuple syrien. Une petite centaine de personnes, élus, militants ou Franco-Syriens installés dans le Pays-Haut ont répondu à l’invitation de Robert Giovanardi et de ses troupes. « Il faut dès aujourd’hui s’organiser car sinon on restera à voir ces images horribles devant la télévision sans bouger. Il est temps de retrouver le chemin de la mobilisation et de l’action, pour la Syrie comme pour d’autres thèmes. Sur ce sujet, il y a urgence, car on assassine cette population. »
Mahmoud Hajar, Franco-Syrien présent à Longwy depuis 1984 et commerçant dans la ville basse depuis 1996, a pris le relais au micro pour parler avec son cœur. « Depuis mars 2011, le peuple syrien a commencé à manifester pacifiquement contre le pouvoir actuel qui l’a privé durant des décennies de ses droits, de sa liberté et de sa dignité. La corruption organisée est massive dans les organismes d’État. C’est une dictature dans tous les sens du terme : abus du pouvoir, arrestation arbitraire, kidnapping, torture et confiscation de la parole sont leur devise. Ces pratiques ont été installées, soutenues et approuvées par le régime de Hafez Al Assad et reprises par son fils Bachar El-Assad depuis quarante ans.On ne peut imaginer dans quelle souffrance vivent ces gens, les femmes, les enfants. Il faut l’arrêt immédiat des massacres et la création d’un passage humanitaire sécurisé. La communauté internationale doit prendre ses responsabilités. »
Rendez-vous samedi prochain
Nazem Al Mansour et sa fille Laure ont ensuite raconté le calvaire de leur famille (lire ci-dessous), puis un hommage aux journalistes tués, et notamment au reporter thionvillois Rémi Ochlik, a été rendu. La délégation nancéienne du Mouvement de solidarité avec le peuple Syrien a recueilli les dons, avant que Robert Giovanardi ne conclue sur le prochain rendez-vous du Collectif. « On ne sait pas ce qu’il faut faire, mais on sait qu’il faut faire. Donc on va se réunir à nouveau, pour de l’expression directe lors d’une réunion d’action. »
Cette dernière a été fixée à samedi 10 mars à 14 h 30 à la Maison de la formation, pôle européen de développement à Longlaville.
L’idée de participer aux obsèques de Rémi Ochlik a été émise, avant la dispersion des troupes.

Républicain Lorrain du 04 Mars 2012 – Textes : Sébastien Bonetti.

« Ma famille ne veut que la liberté »

Nazem Al Mansour est lui aussi Franco-Syrien installé à Longwy, et également commerçant. Il est en France depuis 1992, et occupe son poste actuel depuis 1997. Aujourd’hui, il est quotidiennement en lien avec sa famille restée au pays, et essaye de médiatiser les vidéos que des amis activistes qui combattent le régime de Bacha Al-Assad lui envoient. « Ils en postent 8-9 par jour, et moi j’en fais ensuite un résumé de quelques minutes, que je montre sur une chaîne où les gens peuvent les consulter. Et je peux vous dire que ces images sont terribles. »

5.000 morts en Syrie : l’ambassadeur de France à l’ONU se lâche

Gérard Araud, l'ambassadeur de France aux Nations Unis, a accusé lundi le conseil de sécurité d'être "moralement responsable de ce qui se passe en Syrie", rapporte Le Monde.
Mais l'ambassadeur français ne s'est pas arrêté là. "Il est scandaleux que le Conseil, du fait de l'opposition de certains membres et du fait de l'indifférence des autres, n'ait pas pu agir pour exercer une pression sur les autorités syriennes", a-t-il ajouté.
Une référence au refus de la Chine et de la Russie d'adopter une résolution condamnant la Syrie. Les deux pays avaient en effet torpillé un projet de résolution dans ce sens, le 4 octobre, en utilisant leurs vétos.
Depuis, la Russie, alliée de la Syrie, n'a pas changé d'avis. De quoi faire enrager Gérard Araud, qui en perd ses mots.

http://www.dailymotion.com/video/xmy7yc_repression-en-syrie-5-000-personnes-tuees-selon-l-onu_news#from=embed

Des déclarations qui interviennent juste après l'annonce de Navi Pillay, la haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU. Cette dernière affirmait que la répression en Syrie avait fait "probablement plus" de 5.000 morts depuis le début du mouvement de contestation du régime, en mars, rappelle Le Monde.

Syrie: les affrontements s’accélèrent, l’ONU décélère

Dix-huit personnes ont été tuées samedi en Syrie, où aucune issue à la crise n'est en vue tant les positions du régime et de l'opposition sont antinomiques et les divisions profondes au sein du Conseil de sécurité de l'ONU.
Malgré une multiplication des sanctions contre Damas, notamment celles de l'UE annoncées jeudi, la répression s'est poursuivie samedi avec la mort de 18 personnes, dont six civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), dans des affrontements à Idleb (320 km au nord-ouest de Damas) entre l'armée régulière, les agents de sécurité et des groupes de déserteurs, à Tafas (sud) et à Homs.
Condamnation des atrocités
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a salué de son côté l’adoption vendredi par le Conseil des droits de l’Homme de l'ONU de la résolution condamnant le régime de Damas pour les atrocité commises et estimé qu'un tel vote renforçait l'isolement de Damas.
Mais si cette résolution a été adoptée par l'écrasante majorité de ses 47 membres, 37 voix pour, six absentions, quatre voix s'y sont opposées: Cuba, la Russie, l'Equateur et la Chine. Or la Russie et la Chine, qui ont droit de veto au Conseil de sécurité, peuvent bloquer toute résolution présentée par l'autre camp contre leur allié syrien.

La lente asphyxie du peuple Ouigour – Situation de plus en plus tendue au Xinjiang

"A en croire Pékin, une "foule" d’Ouïghours aurait assailli ce jour un poste de police à Hotan (ville située au sud-est de Kashgar), bilan quatre morts (version officielle diffusée par les médias gouvernementaux Xinhua et Radio Chine internationale).
La réalité est tout autre. Grâce au membres du World Uyghur Congress (WUC) nous en savons plus sur ces nouvelles "émeutes" (après les événements sanglants de juillet 2009 et de février 1997).
Selon le WUC, Pékin vient de nouveau de réprimer dans le sang un rassemblement pacifique de cette minorité turcophone, la plus importante de Chine, et de le déguiser en attaque terroriste qui aurait été perpétrée par des extrémistes, tout cela afin de se justifier, une nouvelle fois, auprès de la communauté internationale…"
21 juillet 2011, http://sylvielasserre.blog.lemonde….

Ils chantent Brassens devant les policiers et finissent au poste

Trente-deux personnes convoquées au commissariat de Toulouse, hier, pour avoir entonné des chansons de Brassens et des chants hostiles aux policiers.
Une trentaine de contestataires ont été interpellés mercredi soir devant le commissariat de Toulouse pour outrage parce qu'ils chantaient l'une des grandes chansons de Georges Brassens contre l'autorité avec son cri de «mort aux vaches», selon leurs propres témoignages.
Du côté du commissariat, on indique que ces «militants de l'ultra-gauche» ne chantaient pas seulement «Hécatombe», le brûlot anarchiste de Brassens, mais d'autres textes insultants et constitutifs d'outrage à la nation et aux forces de l'ordre.

La sauvagerie des policiers espagnols contre les indignés pacifiques

A Barcelone hier, vendredi 27 mai, les policiers espagnols se sont conduits comme des voyous sur la Plaza Cataluña. Frappant tout ce qui passait à portée de matraque, tabassant des personnes à terre, à plusieurs contre un, ou une… On peut voir une jeune femme projetée au sol par un courageux policier.
Les indigné(e)s qui manifestent pacifiquement en Espagne depuis plusieurs jours, ne reçoivent en retour que coups et mépris. L’Etat n’a que des policiers à leur envoyer, et si possible des brutes épaisses… Les images ne mentent pas, les gouvernements mentent et cognent… Ces politiques qui nous gouvernent, n’ont-ils pas délibérément choisi la fuite en avant vers le chaos ? Une chose est sûre, ces images d’une brutalité sans nom, nous les avons déjà vues récemment, en Angleterre ou en Grèce…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En clair, que ce soit dans les pays Arabes, ou encore en Europe, les peuples doivent subir en silence, dénoncer leur mécontentement ne leur est pas permis, et si ils le font, ils se font tabasser.
Ça s'appelle la DÉMOCRATIE !!!!!!

PEUPLE DU MONDE, RÉVEILLONS NOUS !!!!!

Syrie : le PCF et le MJCF apportent leur soutien au peuple syrien

1000 tués, des milliers et des milliers de détenus et de disparus, des massacres et des tortures… la répression des autorités syriennes contre les manifestants de Damas, Deraa, Homs, Banyas ou Alep atteint un consternant niveau de violence, de terreur et de cynisme.
Pour exiger du régime de Damas l'arrêt immédiat de cette répression criminelle; Pour exprimer la solidarité avec le peuple de Syrie, avec les démocrates et les progressistes de ce pays qui manifestent avec courage face aux chars, à l'armée et aux milices de Bachar Al Assad; Pour soutenir toutes celles et ceux qui agissent dans ce pays pour un État de droit, pour la démocratie et la justice sociale; Et parce que le «printemps arabe», l'exigence de libertés et le respect des droits humains ne peuvent pas avoir d'exceptions…
Le PCF appelle à un rassemblement de solidarité, vendredi 20 mai à 18 h 30, près de l'Ambassade de Syrie – Métro Saint-François Xavier.
Parti communiste français, Mouvement Jeunes Communistes de France.

octobre 2018
L M M J V S D
« Juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Traduire

%d blogueurs aiment cette page :