PCF


Le billet du jour : Sénatoriales, la répartition hommes-femmes au soir des élections 1

Loi sur la parité, il faut autant de femmes que d’hommes chez les élus.
Pourtant, la réalité est tout autre, les femmes ne représentent qu’un infime pourcentage chez nos chers représentants.
Hier le sénat est tombé à gauche, on comptabilise 77 (22,45%) femmes pour 266 (77,55%) hommes.
Lors de la présentation de ma candidature aux élections législatives de la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, je proposais que si j’étais choisi comme candidat, je souhaitais fortement et pour respecter la parité, que mon suppléant soit une suppléante. Et que celle-ci soit choisi par l’équipe de campagne.
Ne pas avoir nommé cette suppléante tout de suite a été un élément pour remettre en cause le vote des communistes. Un recours à même été déposé.
Malgré cela, mon Parti, le PCF veut combattre le recul de la représentation féminine en politique.
Combattre veut aussi dire entériner.
En effet, force est de constater que dans les faits, les choses ne bougent pas vite concernant cette question.
Je remarque tout de même, et il faut le souligner, le groupe Communiste au sénat a une majorité de femmes.
L’année dernière à la Fête de l’Humanité, nous avons rendu hommage à notre poète National Jean Ferrat, n’oublions pas qu’il a chanté « LA FEMME EST L’AVENIR DE L’HOMME ».
Quand aurons-nous le réflexe de mettre en concordance nos paroles avec nos actes ?
C’est de cela que nos électrices et électeurs ont besoin !
DE LA VÉRITÉ !


Sénatoriales : Le PCF gagne un siège et forme le premier groupe parlementaire où les femmes sont majoritaires

Les élections sénatoriales se déroulait aujourd'hui avec le renouvellement de la série A. Les communistes regrettent qu'une nouvelle fois, le maintien d'un mode de scrutin d'un autre temps, ne permette pas de représenter toute la diversité des opinions françaises.
Cependant, le résultat marque une défaite de la droite. Elle aurait d'ailleurs pu être encore plus importante. L'attitude hégémonique du Parti socialiste à l'égard de toutes les composantes de la gauche a ainsi empêché quelques belles victoires sur la droite.
Concernant le PCF, deux sénateurs était sortant, Gérard Le Cam, Sénateur des côtes d'armor, a été réélu dès le premier tour, et Robert Bret, Sénateur des Bouches-du-Rhône, qui ne se représentait pas. C'est Isabelle Pasquet qui devient Sénatrice des Bouches-du-Rhônes. Et le PCF gagne un nouveau siège avec Mireille Schurch qui devient Sénatrice de l'Allier.
Ce bon résultat permet au PCF, outre le fait de gagner une nouvelle sénatrice, d'entrer dans les annales de la cinquième république. En effet, le groupe communiste et républicains du Sénat sera désormais composé de onze hommes et de douze femmes, soit une majorité de femmes, ce qui n'est jamais arrivé dans toute l'histoire des groupes parlementaires de la cinquième république.


Sénatoriales : « La citadelle de la droite est tombée ! »

Ce dimanche 25 septembre 2011 fera date. Pour la première fois, et malgré un mode de scrutin construit sur mesure pour elle, la droite perd la majorité au Sénat et une sénatrice ou un sénateur de gauche peut être élu président de la Haute assemblée dans une semaine.
La citadelle de la droite est tombée !
C'est une sanction sans appel de la politique gouvernementale. Ce scrutin porte la marque du rejet de ses choix et de la colère des élus des collectivités territoriales face aux attaques répétées du gouvernement contre la démocratie locale.
Les listes de la gauche progressent partout et, dans de nombreux départements, celles présentées par le Front de gauche connaissent des progressions très sensibles, comme dans le Lot, l'Orne, les Hautes-Pyrénées, le Jura, les Pyrénées-Orientales et le Loir-et-Cher. C'est un formidable signal de confiance et d'espoir pour l'avenir des échéances électorales de 2012.
Sur 16 sièges renouvelables, le Parti communiste français en réélit 14 et en gagne 1 nouveau dans le Morbihan.
Le rôle de notre groupe sort conforté de ce scrutin. Il se battra dès les discussions de cet automne sur le budget de la nation et le projet de loi de finance de la sécurité sociale.
Les sénatrices et sénateurs communistes demandent que la nouvelle majorité du Sénat se prononce au plus vite pour l'abrogation de la réforme des collectivités territoriales que ce scrutin condamne sans ambiguïté.
Sans attendre, le Sénat doit devenir un point d'appui pour résister à la politique d'austérité et de régression démocratique de Nicolas Sarkozy.
Une page se tourne, les jours de la droite au pouvoir sont bel et bien comptés.


Remerciement aux jeunes de Meurthe-et-Moselle qui ont fait du stand 54, un stand, où la fraternité et la bonne humeur n’a cessé d’exister tout au long de cette fête de l’Humanité 2011.

%%wppa%%
%%slide=8%%
%%size=580%%

Un remerciement tout particulier à Pierre VIRGILIO qui a réussi son pari, un pari pas facile à gagner. Pierre par ta persévérance, tu as fait du stand du 54, un stand où pendant trois jours, il a fait bon vivre, où la Fraternité était au rendez-vous, où la bonne humeur n’a cessé d’exister. Bravo à toi et à toute cette jeunesse  de Meurthe-et-Moselle qui a su redorer notre département, notre Fédération et notre Région.
Vivement l’année prochaine, car te connaissant, il faudra les pompiers pour éteindre l’incendie.
Bravo et encore BRAVO…..


“Nous sommes Troy Davis”

Le comité des grâces de Géorgie vient de refuser de surseoir à l’exécution de Troy. C’est une nouvelle effroyable pour tous les démocrates, tous les humanistes du monde. Notre émotion et nos pensées vont d’abord à Troy et à ses proches.
Il reste 24 heures pour empêcher l’horreur. Le comité des grâces peut encore revenir sur sa décision.
La mobilisation planétaire autour de Troy reflète les doutes persistants sur sa culpabilité. Troy risque d’être exécuté en l’absence de toute preuve matérielle et alors que sept des neuf principaux témoins sont depuis revenus sur leur déclaration initiale en invoquant des pressions policières.
En tuant Troy, c’est l’Humanité civilisée qui serait atteinte.
Nous en conjurons Larry Chisolm, procureur du District, les autorités georgiennes, les autorités fédérales, et le Président Barack Obama : ne laissez pas commettre pas l’irréparable.


La Fête de l’Humanité 2011 “pour en finir avec Sarkozy”

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et député européen, a frappé les trois coups de la Fête de l’Humanité ce jeudi soir, à l’Agora de l’Humanité.
"Qui aurait pu penser il y a un an, lors de la dernière Fête, que le paysage mondial allait être chamboulé? Cette année, nous allons réussir cette nouvelle édition de la Fête de l'Humanité parce qu'elle sera la dernière sous Sarkozy. Et la prochaine, en 2012, sera le début d'un grand processus démocratique de transformation!" Le ton résolument offensif, Patrick Le Hyaric a donné le coup d'envoi, ce jeudi soir, de la Fête de l'Humanité 2011 qui sera un grand rendez-rendez-vous de combat.
"Elle sera la rampe de lancement pour en finir avec Sarkozy et sa clique", prévient le député européen. "C'est ici que le Front de gauche va lancer sa campgane pour les présidentielles et les législatives", explique-t-il. Plus largement, c'est à la Courneuve que "les indignés de tous les pays doivent prendre leur destin en main". D'où les mots d'ordre très riches de l'événement: solidarité avec les peuples en lutte des pays arabes, avec les Indignés d’Europe et résistance à l’austérité.
D'autres combats nourriront les allées du Parc Gorges Valbon durant ces trois jours, comme la lutte contre la peine de mort, le soutien à la reconnaissance par l'ONU d'un état palestinien.
Le féminisme a déjà pris possession des lieux puisqu'il a été l'objet du premier débat à l'Agora de l'Humanité ce jeudi soir, prolongé par une soirée spéciale avec le magazine Causette et les associations Osez le féminisme, Femmes solidaires, 
les Chiennes de garde, la Cadac et l’Égalité, c’est pas sorcier, accompagnés des jolis mots de la slameuse Diata.
A lire:
Fête de l'Humanité 2011: par ici le programme musical !
Résister, riposter, changer : La Fête de l’Humanité
La Fête de l’Humanité, c’est humain, jamais trop humain
Les débats de la Fête 2011


Comoriens / Roms : Guéant, coupable de délit de faciès

Le ministre de l'Intérieur s'est de nouveau livré à son exercice favori : s'en prendre aux immigrés jugés responsables de tous les maux de la terre. Après avoir accusé les Comoriens d'être à l'origine de « beaucoup de violence » à Marseille, voici maintenant les Roumains cloués au pilori par la place Beauvau parce que jugés « responsables de la délinquance parisienne ».
Ces accusations à l'emporte pièce relèvent du délit de faciès. En insultant et en stigmatisant une population, le sinistre Guéant se met lui même hors la loi et viole les valeur de la République.
Le PCF condamne avec la plus grande fermeté les déclarations irresponsables de Claude Guéant et aurait apprécier que le président de la République en fasse autant.
La surenchère permanente avec le Front national pourrit notre société. Cela doit cesser.