resistance


Vous avez votre religion et j’ai la mienne. Vous avez votre terre et j’ai la mienne. Vous avez votre patrie et j’ai la mienne. Vous avez votre drapeau et j’ai le mien. Le billet du jour…

MOI_pRÉVOLUTION !!!
Bonjour et bises à toutes et tous mes amis (es),

Cela commença un samedi, le samedi 27 décembre 2008 à 11 heures 30 du matin pour se terminer le 18 janvier 2009 vers 19 heures 30 après une offensive terrestre. L’opération s’appelait « PLOMB DURCI », elle a fait 1.315 morts du côté palestinien et 13 du côté israélien. Des chiffres qui en disent long…
Hier soir, j’ai participé à la projection d’un documentaire « Gaza-strophe » où il était relaté le témoignage de gazaouis racontant ce qu’ils avaient vécu pendant 20 jours de guerres.
Étrangement, cette opération qui a eu lieu il y a déjà 6 ans ressemble à celle d’aujourd’hui que l’on appelle « opération bordure protectrice ».
L’histoire malheureusement se répète !
Dans ce documentaire, des propos ont retenu toute mon attention, en voilà quelques extraits :
– On se couchait chaque soir avec la crainte ;
– Terre réjouis-toi. Ciel, chante la joie. (On entendait le bruit sourd des bombes qui tombaient sur le sol de Gaza).
– Dieu vous fait don de la paix. Prenez mon sang. Videz-le de mes veines. Prenez ma maison. Placez-moi avec les fous. Que je vive exilé en ce monde. Que j’erre dans ce monde… Mais je ne vendrai pas une seule poignée de ma Palestine. Salutations à tous les affranchis de ce monde. Salutations à tous ceux qui ont encore une conscience vive. À tous ceux qui possèdent la valeur d’humanité. Il n’y a pas de bataille ni de choc des civilisations. Non ! Le monde est en train de prendre cette direction. Mais il se trompe ! Le monde doit se réveiller et prendre conscience de ce danger. Il est temps de vous remettre en question. Prenez enfin des décisions honorables ! Appliquez enfin ces principes que vous défendez, mais auxquels vous ne croyez pas ! C’est vous qui avait créé les Droits de l’Homme. C’est vous qui avez formé l’ONU et le Conseil de sécurité. Et c’est vous qui avez créé ces lois humaines, après avoir brisé l’humain ! Après vous être emparés de l’humain en Afrique pour en faire votre esclave en Amérique ! Et aujourd’hui l’un deux est le président des États-Unis ! Que va faire Obama ?
(Aujourd’hui celui-ci demande au régime israélien de stopper leur offensive et d’arrêter le blocus et dans le même temps livre des munitions à Israël). Je sais qui l’a amené à la Maison-Blanche. Après que les néo-conservateurs aient souillé l’image de l’Amérique durant les 8 ans de présidence de Bush le criminel ! Aujourd’hui, ils voudraient adoucir cette mauvaise image. Avec Obama ? Vous ne nous bernerez pas avec Obama, ni même avec 1000 Obama ! Et nous conjurons ce monde dit civilisé qu’il s’intéresse un instant à l’humain, l’humain véritable, qui porte en lui la foi véritable. Le nom de Dieu est « Paix ». Dans toutes les religions, son nom est « Paix ». Vivons dans la concorde et en paix. Ceci est à toi et cela à moi. Vous avez votre religion et j’ai la mienne. Vous avez votre terre et j’ai la mienne. Vous avez votre patrie et j’ai la mienne. Vous avez votre drapeau et j’ai le mien.
Des mots forts, des mots qui venaient du cœur, de la sagesse d’un vieil homme fatigué pas cette situation où il ne sait plus où il vit.
Un autre disait : vous avez cassé ma maison, je la construirais une nouvelle fois, vous la casserez une nouvelle fois, je la reconstruirais une 3ème fois et ainsi de suite, mais je ne quitterais pas ma terre.
Un enfant décrivait des scènes d’horreur, des scènes d’un autre temps, le temps de la barbarie.
Un autre homme pleurait en disant qu’ils tuaient les enfants, les femmes les vieillards, les hommes sans pitié et qu’en même temps ils tuaient aussi les ânes, les oiseaux, qu’ils coupaient les arbres, les oliviers, qu’ils détruisaient les cultures. Il chantait ils ont détruit ma maison et ils sont repartis me laissant à mon sort. Ils nous ont bombardés et ils sont partis.
Une femme disait : ils tuent nos enfants et détruisent nos maisons. Puis ils racontent à la télé que nous sommes des terroristes.
Un documentaire à voir et à revoir, il nous apprend beaucoup sur ce qui se passe en Palestine et notamment à Gaza, il nous apprend ce qu’est d’avoir la foi, d’aimer sa terre et son pays, et malgré cela dans ce film aucun commentaire haineux ne sort de la bouche de celles et ceux qui vivent la médiocrité des hommes. Des sourires viennent éclaircir ces visages marqués par la peur et le deuil de leurs enfants, de leurs femmes, de leurs hommes, de leurs parents.

Dans ce film, on y voit que cette volonté de détruire la Palestine, le Palestinien, s’approprier des terres qui n’appartiennent qu’au peuple de Palestine et la communauté internationale ne fait rien ou pratiquement rien.
Les Palestiniens connaissent le mot de RÉSISTANCE, savent ce que c’est que de RÉSISTER !
RESPECT ! RESPECT ! ET ENCORE RESPECT !
Aujourd'hui on compte déjà 1600 morts, des civils pour une grande majorité.
Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, poing fermé et levé.

UN EXTRAIT :

gaza-strophe_press28


Venezuela : le PCF condamne les tentatives de déstabilisation

caracas2Le PCF condamne avec la plus grande fermeté les actions orchestrées au Venezuela par la droite la plus extrême dans une nouvelle tentative de créer un climat de déstabilisation et violence qui a fait deux morts et des dizaines de blessés.
C'est une nouvelle tentative de la part d'une opposition qui n'a jamais hésité à utiliser les pires moyens pour mettre un terme à la révolution bolivarienne.
Aujourd'hui, elle s'attaque une nouvelle fois à la légitimité d'un gouvernement confirmé en 2013 lors des deux dernières élections : la présidentielle d'avril 2013 et les municipales d'octobre de la même année.
Le PCF partage la préoccupation exprimée par les gouvernements et les forces progressistes latino-américaines de la région devant ces actions qui semblent avoir été planifiées avec le soutien de groupes paramilitaires étrangers.
Le PCF apporte toute sa solidarité avec les mobilisations populaires qui auront lieu ce samedi 15 février à l'appel des forces progressistes en défense de la démocratie et de la révolution bolivarienne.


Syrie: le PCF condamne la consternante décision d’une levée de l’embargo sur les armes

syrie_4En annonçant la fin de l'embargo sur les armes en direction de la Syrie, les autorités françaises prennent une très lourde responsabilité, celle d'alimenter une escalade militaire aux conséquences tragiques. C'est le régime de Bachar Al Assad qui a cherché, dès le début, la militarisation de la crise et qui en tirerait finalement tout le profit. Encourager cette militarisation est un choix consternant et dangereux qui peut engendrer l'escalade dans une région sous haute tension car, au demeurant, il est impossible de savoir dans quelles mains ces armes finiront pas tomber.
Le Parti communiste français condamne cette décision qui ne fait d'ailleurs pas consensus au sein même de l'opposition syrienne et rappelle l'exigence d'agir, à l'inverse, pour une solution politique qui puisse aboutir à l'arrêt de la confrontation armée et crée les véritables conditions pour que le peuple syrien puisse choisir son destin, ses dirigeants, et vive en paix, en démocratie et dans le respect des libertés fondamentales.

 


Les «indignés» quittent la Puerta del Sol sans désarmer

Après quatre semaines qui ont transformé la Puerta del Sol, à Madrid, en un symbole du malaise de l'Espagne face au chômage et à la crise, les "indignés" ont plié bagages dimanche lors d'un "déménagement" festif et coloré, en promettant qu'ils ne se tairont pas.
Les uns pliaient les bâches bleues ou vertes, d'autres démontaient à coups de marteau les structures en bois du campement, ou astiquaient le dôme vitré de la station de métro débarrassé de ses centaines d'affichettes.
"Nous recyclons ce que nous pouvons. Le reste nous le jetons", lançait un jeune manifestant chargé d'un tas de planches, pendant que se formait une chaîne humaine au pied des camions bennes municipaux, pour déblayer un fatras de matelas, placards, étagères, chaises en plastique ou bidons.

(suite…)


Crimes contre l’humanité en Syrie le 22 Avril 2011

Près de 90 morts, c’est le dernier et terrible bilan de cette journée de protestation en Syrie. Il y aurait aussi des centaines de blessés, touchés eux aussi par les tirs des forces de l’ordre. Le pays tout entier a été le théâtre de manifestations hostiles au régime, l’une des journées les plus suivies, et les plus meurtrières aussi.
Selon la version officielle syrienne, les forces de l’ordre sont intervenues avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau. (Source : Euronews)

Vidéo ci-dessous : Izra-Derra (sud de Syrie), le 22/04/2011
La vidéo est très très choquante. Mais dans la mesure où le régime de Bachar al-Asad interdit tout média étranger de couvrir les événements en Syrie, nous, internautes, nous nous sentons obligés de combler ce vide. Je ne publie pas cette vidéo pour vous effrayer mais pour donner une idée sur l’atrocité de la répression contre la population civile. Certains croient encore à ce régime « qui ne s’est pas couché devant le sionisme » et l’impérialisme américain, comme l’a écrit un des commentateurs sur Agoravox. Ce régime tue son peuple.
(La vidéo risque d’être rapidement censurée, ou du moins son accès sera restreint aux personnes ayant un compte sur YouTube…)


“On m’appelait Marianne” – Je dédie ce poème à tous ceux qui se battent actuellement, ainsi qu’à toutes les victimes du pouvoir français actuel. (J.D.)

Que sont mes enfants devenus ?

Je leur ai offert la Liberté
Mais, inconscients
Ils s’inventent des chaînes
Devenues leurs maîtresses

Je leur ai appris l’Égalité
Esprits pervers, ils s’ingénient
En toute ardeur
À multiplier les privilèges

Que sont mes enfants devenus ?

Sur les chemins de la Fraternité
Je les ai conduits avec fierté
Mais ils préfèrent les sentes
Noires d’un racisme haineux

Je voulais en faire des citoyens
Révolutionnaires dans l’âme
Mais je n’aperçois plus
Qu’un troupeau de moutons
Prêt à suivre le premier venu

Plutôt qu’un père de la Nation
C’est un petit César
Qu’ils se sont choisis
Plutôt un ambitieux provocateur
Qu’un pâtre bienveillant.

Qu’est la France devenue ?

Plus rien qu’une apparence de Nation
Déchirée par les égoïsmes
Pétrie de peurs abjectes
D’ignorances et de boues
Aux yeux du monde
Elle renie sa vocation

On m’appelait Marianne
Fille du peuple portant haut
Les trois couleurs du drapeau
Qu’on m’oublie, à présent
J’ai honte de ce qu’ils sont

© Jean Dornac